Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Journées Oxygène : Speed-scanning et e-reputation

05 juillet 2010Commentaire (1)

1035745715.jpg

2ème journée de conférence à Marseille sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante. Heureusement, il y a la climatisation dans les salles de conférence.


Speed scanning de page d’accueil par Henri Kaufman

On ne présente plus le personnage. L’objectif de cet atelier était d’analyser en quelques minutes une dizaine de pages d’accueil de sites e-commerce Oxatis et d’en repérer les défauts. L’exercice était assez comique entre les remarques « sans détour » d’Henri et les justifications des e-commerçants présents.

Concrètement, les conseils pour créer une page d’accueil efficace ne manquent pas sur le web, mais ils omettent souvent de commencer par la base.


 

Avant même d’essayer de vendre ses produits à un visiteur, il faut déjà répondre à 2 questions en l’espace d’un quart de seconde, si on ne veut pas qu’il fasse demi-tour d’un click. Ces 2 questions essentielles, sont les premiers éléments de réassurance pour un prospect qui arrive pour la première fois sur un site:

  • Chez qui suis-je ?
  • Qu’est ce que ce site propose ?

La réponse passe toujours par un élément incontournable du site, qu’est le logo et son slogan, ou s’il n’y a pas de slogan, une courte phrase descriptive de ce que l’on peut trouver sur le site.

Force est de constater à l’issue de ce speed-scanning, que la science du logo n’est pas simple : entre les logo illisibles car trop complexes, ou ayant des mauvaises associations de couleurs, et les slogans trop longs, écrit trop petits, qui se répètent inutilement, placé au mauvais endroit, écrits ton sur ton,  l’exercice n’a pas été très concluant dans son ensemble.

Donc, un conseil, soignez la lisibilité de votre logo pour qu’il soit facile à « décrypter » ainsi que votre slogan, pour permettre de comprendre en quelques mots seulement ce que vous proposez à vos visiteurs. C’est le premier pas vers la découverte en profondeur de votre site.


Table ronde sur l’e-reputation

Le sujet (ultra vaste !!!) est resté très centré sur l’utilisation du blog pour les entreprises dès qu’on a mis le doigt sur un problème très culturel : la France est la patrie du « principe de précaution » sur les réseaux sociaux, et ce comportement limite énormément l’expansion de ces outils dans la stratégie de communication des entreprises.

En effet, les entreprises françaises, craintives, en sont encore à penser que « ouverture en terme de communication = divulgation de secrets ». Comment peuvent-elles encore croire en 2010 qu’elles vivront mieux en vivant caché ?

Roxanne Varza de Techcrunch France, en provenance de la Silicon Valley et maintenant installée en France, mesure cette grande différence culturelle avec les entreprises US qui, elles, investissement en masse les réseaux sociaux, et ce dès leur création.

Charles Nouyrit de Myid.is ajoute qu’utiliser un blog pour parler de son projet d’entreprise et de ses activités est un bon moyen de recueillir des conseils ou des retours d’expérience pour éviter des erreurs, mais aussi pour faire connaître son entreprise avant même le lancement de son activité officielle. Dans ce domaine, la règle est « Plus on donne, plus on reçoit ».

Les entreprises américaines maitrisent l’art du storytelling depuis longtemps, et le blog est un outil de plus pour améliorer l’efficacité de leur relation client.

Le blog est aussi très utile pour un site e-commerce, car il permet de rajouter une dimension humaine et de donner une personnalité grâce à la parole de son auteur, dans un site qui n’est qu’un outil de vente sans âme. Ventes-Privées l’a bien compris depuis plusieurs années avec la création du blog de Cécile de Rostand, personnage fictif devenu porte-parole de la marque sur internet.

 

Les journées Oxygène ont aussi été l'occasion de rencontrer pas mal de monde du milieu e-commerce et plus largement du web. Hervé Bourdon et Marc Heurtaud d'Oxatis, Mais aussi Henri Kaufman, Jacques Froissant, Korben, et quelques prestataires très utiles quand on veut se faciliter la vie pour se lancer sereinement dans le e-commerce. C'est un vrai rendez-vous "networking" en devenir.

22:27 Publié dans Evènements e-commerce | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |  Imprimer

Commentaires

Je suis Community Manager au sein d'une société de gestion d'e-reputation (http://www.zen-reputation.com) et les sociétés pour lesquelles nous travaillons ont réellement pu voir la naissance d'un contact privilégié avec leur clients.

Il est à parier que le community management décolle en 2010 en France comme il a pu décoller aux Etats Unis. Community manager est aussi un métier d'avenir.

Wikipedia: http://en.wikipedia.org/wiki/Community_Management

Julien    07 juillet 2010 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.