Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Devis d’un site Magento Vs devis d'un site Prestashop

15 juin 2011Commentaires (52)

cout-site-magento-site-prestashop.png

Je souhaite partager dans cet article un constat qui s’est imposé à l’issue de 4 appels d’offre que j’ai géré depuis le début de l’année, pour le compte de clients qui souhaitaient créer leur premier site e-commerce ou refondre celui qu’ils possédent déjà sur une nouvelle plateforme e-commerce.

Pour un même site, les devis sur Magento sont en moyenne du double (quand ce n'est pas plus..) des devis sur Prestashop.

J'ai donc essayé de comprendre pourquoi il existe un tel écart de prix entre les 2 solutions e-commerce phares du marché .


Les conditions des appels d’offre et la sélection des prestataires

Tout d'abord, il faut comprendre le contexte. Un cahier des charges identique a été fourni à tous les prestataires, décrivant précisément le périmètre fonctionnel voulu, en front-office et en back-office pour les 4 projets.

Des développements spécifiques ont été demandés, pour connecter un logiciel de gestion commerciale, pour implémenter un blog dans le site, pour réaliser des modules spécifiques d’aide au choix, etc.

L’un des projets en particulier concernait la création d’une plateforme multi-boutiques, avec de nombreux développements spécifiques, et la solution Magento semblait toute désignée pour répondre au besoin.

Pour chaque appel d’offre, nous avons consulté 5 prestataires, spécialisés dans la création de site e-commerce :

  • Des agences web, expertes Magento
  • Des agences web, expertes Prestashop
  • Des agences ayant la double compétence Magento / Prestashop, pour voir sur quelle solution elles vont naturellement orienter leur proposition technique.
  • Des éditeurs de solutions e-commerce propriétaires et open source pour avoir une alternative aux 2 leaders du marché.

J’ai aussi essayé d’avoir des profils d’entreprises assez similaires : de taille moyenne, quelques années d’existence, ayant une bonne notoriété sur le marché, possédant toutes les compétences en interne, afin d’avoir une équité naturelle entre les prestataires.

 

Méthode d'analyse des devis

Afin de pouvoir comparer facilement les offres, j’ai découpé les devis en lots afin d’avoir une vision détaillée du coût de chaque poste important, et j’ai demandé à me fournir l’estimation du temps passé pour chacun de ces lots :

  • Le webdesign
  • La solution technique
  • Les développements spécifiques
  • L’hébergement
  • La maintenance corrective et évolutive
  • La migration du catalogue produits et de la base clients
  • La migration des anciennes URL vers les nouvelles, pour ne pas perdre le référencement naturel déjà acquis sur les sites existants

Enfin, les prestataires devaient fournir les coûts hommes/jour pour chaque type de compétence (Chef de projet, Webdesigner, Développeur, Intégrateur, au minimum) intervenant sur les projets.

Voilà, le décor est planté, passons aux résultats.

 

Les résultats

Les devis sur Magento sont donc en moyenne 2 fois plus élevés que les devis sur Prestashop. C’est systématique sur les 4 appels d’offre.

Maintenant, il s’agit de comprendre pourquoi.

1er point : les prestataires Magento affichent globalement des coûts/jour supérieurs aux agences Prestashop.
Je reprécise bien « généralement », car on peut toujours trouver des exceptions. Du coup, c’est mécanique, à temps passé égal pour produire le site, les propositions sur Magento sont plus chères que les autres. Pourquoi les développeurs qui travaillent sur Magento sont plus cher que les autres ? Rareté des compétences apparement...

2ème point : l’estimation du temps de travail par les prestataires Magento est du double des agences Prestashop.
Cela se vérifie surtout sur la partie technique. En effet, que le temps passé pour travailler sur la charte graphique est globalement le même entre toutes les agences, Magento, Prestashop ou autre, preuve que c’est bien au niveau technique que ça se joue.

La raison est simple, et découle d’une caractéristique bien connue de Magento : sa complexité :

  • la configuration du périmètre fonctionnel natif et les développements spécifiques sont plus longs,
  • l’intégration du front office est plus longue,
  • la phase de recette est plus longue. En effet, il y a plus de risques de bugs quand on travaille sur une technologie complexe, et il faut donc passer plus de temps à vérifier que cela fonctionne bien.
  • Enfin, le temps de gestion de projet s’envole aussi chez les prestataires Magento, puisqu’il faut prévoir plus du temps pour piloter la production.

Je pense que fasse à cette complexité globale, les agences Magento sont aussi plus exposées à la tentation de se prendre une marge de manoeuvre sur leur estimation du temps de travail, pour parer au risque d’une demande plus complexe que prévue à mettre en oeuvre.

3ème point : le coût de l’hébergement.
Là encore, la gourmandise en ressource de Magento, pèse très lourd dans la balance face à la légèreté de Prestashop.

Les offres d’hébergement pour Prestashop commencent à 50€/mois pour mon plus petit projet, alors qu’il faut compter 150€ minimum avec Magento !

4ème point : la formation.
Le back office de Magento est tellement peu "User friendly" quand on l'ouvre pour la 1ère fois, qu'on est complètement perdu. La prise en main peut nécessiter 2 jours de formation, là ou 1 journée suffit avec Prestashop.

5ème point : Le coût des évolutions
Enfin, coup de massue final, ne comptez pas amortir ce coût dans le temps. La maintenance évolutive pour optimiser le site subit les effets des points évoqués précédement dans l’article. Toute demande d’intervention, même mineure sur un site Magento coûtera donc 2 fois plus cher que sur un site Prestashop.

 

Conclusion

Sur les 4 appels d’offre, et la dizaine d’agence Magento consultées, aucune n’a passé le cap du 1er tour, malgré la qualité des propositions reçues, démontrant l’expertise et le sérieux des agences consultées. Uniquement à cause du prix. L’écart était trop grand avec les offres sur Prestashop. Aucun client n'a souhaité aller plus loin.

L’autre enseignement est que le choix de Magento pour un créer ou refondre un site e-commerce complexe n’est désormais plus une obligation. Même sur le projet de plateforme multi-boutiques qui comprend de nombreux développements spécifiques, l’offre basée sur Prestashop permet de répondre à tous les points du cahier des charges. Certes, les compétences du prestataire comptent beaucoup pour transformer Prestashop en bête de course, mais rien n’est impossible en travaillant avec les bonnes personnes.

Il y a encore 1 an, le discours général "Prestashop c'est pour les petits projets, Magento c'est pour faire du lourd" avait un fond de vérité. Aujourd'hui, ce n'est plus vrai. Des projets complexes en terme de gestion du catalogue produits ou de connexion avec des systèmes tiers sont tout à faire gérables avec Prestashop, et souvent plus simplement qu'avec Magento.

Dans ces conditions, il me semble économiquement de plus en plus absurde pour un e-commerçant qui se lance de se payer un site Magento. C'est autant de budget en moins (et pas qu'un peu !) qu'il aurait pû consacrer à des campagnes Adwords, ou du webmarketing.

Pour creuser le sujet, vous pouvez lire l'article très instructif d'Olivier Levy Magento ou Prestashop ?, ainsi que les nombreux commentaires qui vont avec.

Et un autre article Prestashop ou Magento ? sur le blog de iSquarecube.

Vous avez un projet de site e-commerce et vous aimeriez être conseillé pour choisir le bon prestataire, et acheter votre site au juste prix ?
Contactez-moi : contact(arobase)ludovicpassamonti(point)com

22:24 Publié dans Prestataires e-commerce, Reflexions sur l'e-commerce | Lien permanent | Commentaires (52) | | | |  Imprimer

Commentaires

Merci pour ce partage d'expérience :-)
Effectivement il y a toujours ce besoin de cataloguer les solutions e-commerce existantes dans le but de faciliter la prise de décision qui conditionne en quelque sorte le succès du projet e-commerce. On voit la même chose pour les CMS, GED, RSE et tout script en général.
Aujourd'hui Prestashop est mature. Son socle technique et fonctionnel évolue constamment se rapprochant ainsi de plus en plus de Magento.
De nouveaux scripts e-commerce apparaissent sur le marché avec leurs lots de nouveautés et devient de plus en plus difficile pour un porteur de projet e-commerce de s'y retrouver. 
Les billets comparatifs de solutions e-commerce ne sont valables que durant le temps des versions comparées.

Hassoun    15 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Une question car mon inexperience m'empeche de trouver une solution viable pour mon esprit torddu.

Un hebergement a plus de 600 € an est il vraiment necessaire sur prestashop ,
J'y connais rien mais mon presta tourne sur le plus petit des mutu d'OVH a 70 euros l'année , tournerai t'il plus rapidement sur un hebergement pus cher ?
N'est ce pas surtout un moyen detourné pour les agences web de prendre des mensualitées sans rien faire ? ( comme les frais de réactualisations, de maontenances...), en quelque sorte un abonnement mensuel qui ne porte pas son nom ?

Question bonus ? Sur un serveur dedié combien peut on mettre de site sous presta ?

Sushi paris 6    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Ce sont des bonnes questions. J'aimerais aussi les avis d'experts dans ces domaines.
Capacité d'un serveur pour faire tourner un presta ?

Julien    16 juin 2011

Bonjour
(on clos le débat : j'ai développé mon service e-commerce en SaaS, dagence.pro , donc OUI mon avis est très partial )

OUI, il faut qu'un service e-commerce soit sur un serveur dédié. Pour une bête raison de sécurité : impossible de savoir ce qui tourne sur les autres parts, impossible de savoir si c'est mis à jour, impossible de savoir si du coup vos comptes clients ont été revendus par des carders ou votre site sert aussi pour héberger un contenu frauduleux.

Toutes ces problématiques de sécu sont complètement traitées par dessus la jambe si on s'amuse à héberger un site d'e-commerce sur un hébergement mutualisé (ou in ze cloud, difficile de savoir ce qu'il s'y passe).
Or, au final, si y'a un pépin, c'est la renommée de l'entreprise qui tombe complètement à terre.

Je vois de nombreux comptes ouverts avec des e-mails "jetables", nommant directement le nom de domaine i.e. lesiteduclient.com.spam@chezmoi.org , et bien souvent quand un site de e-commerce s'amuse à revendre son fichier client, il se prend une volée de bois-vert dans les forum.

Un site d'e-commerce demande un investissement à la création, soit, mais surtout à la maintenance. Question par curiosité : qui vous a proposé une prestation de suivi et pour combien de temps dans votre étude ?

Da Scritch    16 juin 2011

Des chiffres pour les autres solutions e-commerce ?

Yoan De Macedo    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Les ordres de prix des retours de devis pourraient être intéressants, histoire d'estimer des fourchettes pour les deux solutions (même si chaque site sera différemment développé).

Aubin    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

En fait, ce qui se passe, c'est que Magento est moins flexible pour des modifications de tous les jours, a un code complexe et de haut niveau au point qu'il limite les possibilités de développement dans tous les sens, alors que Prestashop est léger.

Quand à l'hébergement, une agence web a tendance à conseiller un hébergement solide, pour ne pas être bridée à la moindre demande qui demande des ressources.

Bernhard    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Pour compléter ce compratif très intéressant (très juste !) , il serait également bien peut être d'ajouter : RBS Change et une solution propriétaire (avec notamment une projection sur 2 à 3 ans en incluant les frais de licence ou de "loyer")

Autre point qui selon moi devrait rentrer en compte, au delà du coût de dev du site, est l'intégration avec un système 1/3 , ERP ou outil de gestion commerciale, point essentiel à prendre en compte dans un projet e-commerce.

Yann    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

RBS change était de la partie ;-)
J'en reparlerai dans un prochain article car c'est une solution très prometteuse, mais peu connue, qui mérite un coup de projecteur.
RBS change se positionne plus face à Magento en terme de coût et de profil de projet.

Ludovic    16 juin 2011

@Sushi paris 6 : Prestashop fonctionne très bien sur un hébergement mutualisé le mien l'a été plusieurs mois sans aucun problème. Contrairement a une idée reçue un site ne fonctionnera pas forcément plus vite sur un hébergement VPS que sur un mutualisé. Par contre au delà d'un certain nombre de visiteurs l'upgrade vers un VPS s'avère nécessaire. Pas besoin de serveur dédié pour Prestashop ou alors seulement pour les très gros projets. Sinon votre projet est sympa et il se trouve que nos domaines d'activité se rejoignent !

@Ludovic : Mon avis est sans doute biaisé car je suis utilisateur de Prestashop mais il faut bien avouer qu'une boutique sur Presta est très simple à mettre en place. En plus l'équipe et notament celle chargée de réparer les bugs a évolué dans le bon sens. Presta a atteind une certaine maturité. Le seul gros point négatif est l'impossibilité de faire de la multi-boutiques contrairement à Magento qui fait ça très bien.
Enfin ne pas oublier que Magentio a été racheté en totalité par Ebay il y a quelques jours. D'après ce que j'ai pu comprendre de ce rachat va naître un nouveau produit nommé X-Cart. A suivre avec intérêt !

Loïc    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

@Loïc : Le multi-boutique est tout à fait possible sur Prestashop, même sur une 1.3 : http://www.maboutiqueregimedukan.com/ .

Pierre    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Je parle de la possibilité de faire cela en natif sans l'ajout de tout un tas de modules qui rendront toute mise à jour beaucoup plus complexe. Ou alors il existe une solution simple ?

Loïc    16 juin 2011

Le multi boutiques sous Prestashop n'est pas natif (même s'il en existe des implémentations maison), mais il le sera dans la 1.5 qui arrive dans quelques semaines/mois :)

Samy    16 juin 2011

Reste que PrestaShop est souvent encore vu chez le client final comme une solution dédiée "petit marchand"... à moins bien sûr d'être conseillé par un consultant e-commerce qui remet les choses à plat. Il manque à PrestaShop des grandes références, de grands noms surtout, histoire de finir de convaincre les clients, parce qu'un client ayant le budget suffisant ira plutôt vers Magento que vers PrestaShop je pense, même si le projet ne le justifie pas.

David    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Tu as tout a fait raison de dire qu'il manque des grandes références à Prestashop. C'est peut être la prochaine étape pour eux.
Il y a bien quelques belles marques tout de même qui tournent sous Prestashop, mais l'éditeur ne communique pas dessus.

C'est là où l'on voit le savoir-faire américain en matière de marketing... ils ont le don de te prendre une petit boite, et d'en faire un mythe, à coup de storytelling, de communiqués de presse, d'évènements...

Ludovic    16 juin 2011

Prestashop est souvent une solution pour les nouveaux e-commerçants, d'une part pour des questions de prix et d'usabilité avec un Back-Office plus ergonomique.

Les E-Commerçants expérimentés préfèrent Magento car une fois apprivoisé, Magento s'avère un outil exceptionnel pour les boutiques en ligne qui dépassent un certain CA/volume.

Mary    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
L'article est pertinent et soulève un point crucial : le budget du projet e-commerce et les ressources nécessaires à sa mise en oeuvre.
Il est clair qu'il y a pénurie de compétences autour de Magento (en France vraisemblablement)
Mais Prestashop se veut aujourd'hui une solution évoluant avec ses e-commerçants.
Pour ce qui est des agences proposant les solutions, certes il y a beaucoup de monde qui s'estampille Prestashop mais certains ne savent pas aller plus loin que l'installation et la mise en place d'un template alors qu'un projet de vente en ligne implique aussi des besoins marketing et logistique importants.
Concernant l'hébergement pour une solution telle que PrestaShop, cette solution à l'avantage de fonctionner sur presque toute formule mutualisée, mais l'on en tire des performance bien plus importantes sur une solution d'hébergement plus performante. La réactivité du site et le taux de conversion s'en trouve améliorés (je parles par expérience).

Ukoo    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

En tant que Développeur, j'ai une toute autre vision des différences entre Prestashop et Magento ! Quand il s'agit de choisir une solution pour un projet, il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte. Bien sûr, on va privilegier au maximum un Prestashop car plus facile à mettre en place. Par contre, dès qu'il y a la moindre demande spécifique, la balance change de coté car faire une modification dans Prestashop est beaucoup plus couteuse que sur Magento. Ceci viens de la nature même de ces projets : Magento est basé sur Zend alors que Prestashop est un dévelopement propre, qui utilise des briques exisantes comme Smarties.

Pour prendre un exemple, il est difficile d'envisager une liaison avec ERP depuis prestashop, ou des fonctionnalités de personilisation des produits spécifiques.

vibby    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Je ne vois pas en quoi il est difficile d'établir une liaison ERP ou de de personnaliser des produits, c'est plutôt facile et complet même sans grand changements.

Bernhard    16 juin 2011

Faut-il conclure que les agences spécialisée sur Magento devrait retourner leur veste et aller voir du coté de Prestashop ?

A moins que Magento réponde à de besoin spécifique que Prestashop ne sait pas encore gérer ?

Pour ma part j'ai directement choisi Prestashop sans avoir tester Magento (par manque de temps) et je suis content de voir que j'ai eu le nez fin !

Olivier Clémence    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Sympa l'article mais une chose n'est pas prise en compte : le coté psychologique des agences.

Comme je l'ai vu dans certains commentaires, Magento permet de faire plus au niveau des webservices et des liaisons extranet. Résultat, ce sont souvent des projets plus chiants qui évoluent au fil du temps et du projet et souvent sans retoucher au devis initial.

Bref les agences Magento sont habitués à devoir réaliser un travail de construction et reconstruction permanente. Est-ce la même chose avec Prestashop ? Sûrement pas, les limites étant posées dès le départ.

Donc en gros Prestashop va aider à baisser le prix car sa structure permettra plus facilement aux chefs de projet de calmer les divas. Par contre j'ai l'impression que Magento pose un autre problème.

Est-ce une raison pour multiplier le prix par 2 ? Difficile à dire, c'est souvent quitte ou double pour l'agence, soit elle gagne beaucoup soit elle est à peine rentable.

Après je parle en qualité d'ancien chef de projet, je ne connais pas vraiment Prestashop et ses possibilités de liaison avec des systèmes d'information mais chaque développeur que j'ai connu m'a affirmé que ça restait limité...

Vincent    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Nous avons fait une migration Virtuemart/Joomla vers Magento qui nous a pris entre 4 et 5 mois d'apprentissage et de développement. A savoir que nous avons développé une 15aine de modules plus ou moins complexes et que nous étions 2 à développer/intégrer. Nous en sommes plutôt satisfait bien que nous avons eu des difficultés dues à la complexité de Magento.

Mais une fois la solution prise en main (on en apprend tous les jours), il est plutôt agréable de travailler sur Magento pour son architecture modulaire.

La fonctionnalité avancée d'attributs/familles de produits, de comparaison et de filtrage, native sur Magento, fait partie des points qui nous a dirigé vers cette solution. N'ayant pas d'expérience sur Prestashop, je serais preneur d'un avis quant à ces fonctionnalités sur Prestashop ...

Magento a aussi l'avantage de pouvoir être mis à jour grâce à la surcharge des classes. Qu'en est-il de Prestashop ?

Jade Jaber    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,
PrestaShop supporte bien la surcharge des classes depuis sa version 1.4.

ThomasD    16 juin 2011

Je ne suis pas spécialiste ecommerce, mais je me demande si il n'y a pas un facteur de positionnement là dedans. On m'a toujours présenté prestashop comme une plateforme "petite boutique" et magento comme une solution super pro de la nasa, je me demande si, consciemment ou pas, magento ne DOIT pas être un peu surévaluer pour coller à cette image pro. Je ne dis pas que ça fait la totalité du prix, vu la différence de complexité entre les solutions mais c'est un facteur important en marketing, cf les shampoings l'Oréal dont le prix est gonflé pour que plus de gens en achètent (!!!)

julien    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Comment ? Mais enfin, ces deux solutions ne sont-elles pas GRATUITES ?? ;o)

Blague à part, et j'en parle en connaissance de cause puisque ethiquettes.fr tourne sur Magento, cette solution revient effectivement au final plutôt cher, d'autant qu'on ne peut pas aussi facilement tout faire tout seul que s'il s'agissait de Wordpress.

Ceci dit, "à l'époque", c'est à dire il y a plus de 2 ans de cela, le choix s'est tout de même porté sur Magento vs Prestashop pour la qualité et la prolixité de sa communauté, les quantités d'extensions possibles. Et le multiboutique. Mais Prestashop semble avoir largement rattrapé son retard. Il ne leur manque plus, maintenant que de passer de l'image du prestataire de petits sites à celle de grosse machine !

Juste un truc : je ne suis pas d'accord sur le backoffice de Magento, je le trouve au contraire beaucoup plus user friendly que celui de Prestashop... Question de perception ?

Ethiquettes    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Tout d'abord, petite note sur une partie de la différence de prix non mentionné : l'image.
De la même manière qu'un t-shirt de marque connue sera plus cher qu'un t-shirt d'une marque moins connue, magento bénéficie de son image. Il n'est pas rare d'entendre un client dire "j'ai entendu parler de Magento". Les nombreuses grosses références de boutiques existantes vont aussi dans ce sens.
Un prestataire Magento va donc vendre "aussi" cette image...certes bien peu utile a fonctionnalités égales (il en va de même pour le t-shirt)

Ensuite, j'aurais bien aimé avoir la réponse pour ce point :
"Des agences ayant la double compétence Magento / Prestashop, pour voir sur quelle solution elles vont naturellement orienter leur proposition technique."
En effet, le principal avantage de Magento est dans le "tout est là". Souvent avec magento, il n'y a tout simplement pas de développements spécifiques a réaliser. C'est dans ce cas précis (ainsi que sur les perspectives d'évolutions sur des fonctionnalités que le client pourra demander par la suite) que Magento s'avère plus intéressant que Prestashop.

Car effectivement, dès qu'il s'agit de développement spécifique, il faut a fonctionnalités égales plus de temps pour Magento que pour Prestashop.

C'est d'ailleurs clairement la direction que prend Sencha. Magento est une solution a utiliser "as it is" (cf Magento Go). Sancha se concentrant sur la multiplication des fonctionnalités (malheureusement au détriment de la performance) pour fournir une solution clé en main.

Tony    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Voilà, ça rejoint mon opinion sur l'image dans le commentaire plus haut. Je pense que ça joue.

julien    16 juin 2011

Article instructif.

"Dans ces conditions, il me semble économiquement de plus en plus absurde pour un e-commerçant qui se lance de se payer un site Magento"

MagentoGO n'est il justement pas là pour proposer une solution viable économiquement aux e-commerçant qui se lance ?

Je n'ai jamais eu l'occasion de travailler dessus. Si quelqu'un a un retour d'expérience à partager, il est bienvenu :)

olivier    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Tout à fait, mais Magento Go est tout neuf, et est encore très (trop) américanisé pour le marché français, que ce soit au niveau du support, ou des modules tiers (banques, logistique, gestion commerciale...)

Ludovic    16 juin 2011

Salut,

Merci Ludo, un Article intéressant pour beaucoup.
Serait-il possible d'avoir un ordre de grandeur des réponses que tu as eu ?
Ton article s'intitule "Prix d’un site Magento Vs prix d'un site Prestashop" et le seul moment ou tu annonces un tarif c'est pour l'hébergement.

De plus, je n'ai pas trouver énormément d'indication sur la différence de cout de maintenance entre les 2 solutions, tu as des retours la dessus ?

Merci

Arnaud    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Désolé, je ne peux pas donner les coût exacts car c'est confidentiel. Et les budgets étaient très variables selon la complexité des projets.

Tout ce que je peux dire est que pour le projet le plus "standard", Prestashop permet de répondre à toute les demandes pour 10-15000 € là ou Magento commence à 30 000€.

Ludovic    16 juin 2011

Eternel débat entre les deux solutions. La force de frappe et de persuasion de Magento fait encore effet. Nous avons récemment été écarté d'une belle compet' car nous étions les seuls à proposer du presta vs du magento pr les 3 autres.

La plateforme s'est avérée rédhibitoire avec un client qui avait le sentiment d'être un looser si il ne prenait pas magento. Pr moi, aujourd'hui ces 2 plateformes sont à niveau équivalent et ne doivent pas être un critère de choix. Ce n'est pas la plateforme qui fera la réussite du projet ecom.

Il va falloir que Presta arrive à sortir des belles marques pour continuer de progresser ou pense à soigner son image ...

Greg    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Je te rejoints à 100% Greg. J'ai aussi eu ce cas de figure l'année dernière d'un client qui ne voulait que Magento alors qu'il n'y connaissait rien au marché des solutions e-commerce.

Son site lui a couté une petite fortune par rapport à son budget global, il était content au démarrage, était fier de dire à qui voulait l'entendre que son site tournait avec Magento. Il se sentait "grand" dans le monde des petits e-commerçants.

Aujourd'hui, il se rend compte qu'il aurait du mieux réfléchir car il a beaucoup tapé dans son budget marketing pour se payer son site et n'a presque rien pu faire la 1ère année pour créer du trafic. Du ref nat, un peu d'adwords et c'est tout.
Résultat = perte d'exploitation importante au bout de 12 mois d'activité, il rame pour rester à flot, car il n'a plus de cash. Et pas d'investissement = pas de trafic, c'est un cercle vicieux...

Ludovic    16 juin 2011

Je pense qu'il y a vraiment une question d'image entre les 2 produits. Au dela, quand même il faut reconnaitre que Magento apportera plus de souplesse au marchand dans son assortiment, et des possibilités d'animation marketing bien plus évoluées que Prestashop.

Alors oui, du coup, pour un 'petit' marchand qui se lance, il sera tenté d'aller au moins cher, et il aura raison, Prestashop lui permettra de lancer son activité dans de très bonnes conditions techniques et de garder du budget pour le reste.
Par contre, pour un marchand avec plus de 'bouteille', il aura peur d'être 'bridé' dans sa réactivité marketing par un Prestashop plus limité dans ce domaine. Et du coup, le prix du site n'étant au final que marginal par rapport à ce qu'il va dépenser en marketing, il acceptera de payer plus cher pour repousser les limites. Ce n'est pas forcement un mauvais calcul, et ça explique sans doute qu'on trouve plutôt des petits sites sur Prestashop, et que les projets d'importance se tournent vers Magento.
Maintenant, Prestashop est une excellente solution. Quand on voit ce qui a pu être fait sur l'ancetre oscommerce, Prestashop c'est déja une Rolls. Simplement, ya une autre Rolls avec des retros en platine :)

On a testé Rbschange, c'est TRES TRES prometteur, franchement, c'est super. Par contre, techniquement, ça sort des sentiers battus, donc c'est compliqué pour une agence d'investir dans la techno, sans certitude de perenité.
Mais à suivre, le deal Magento - Ebay risquant de faire bouger les lignes, Rbschange peut faire son trou.

Magento    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Oui. Mais il ne faut pas oublier que Prestashop progresse très vite, et rattrape son retard fonctionnel sur Magento à toute allure. Il s'en passe beaucoup de choses en 1 an...
Un e-commerçant qui parie sur Prestashop aujourd'hui sait qu'il lui manque des choses (qui ne sont pas essentielle au départ en plus) mais il pourrai très bien les voir débarquer sous 6 mois/ 1 an, et repartir pour un tour avec Prestashop tout en gardant le bénéfice de son faible investissement de départ.

+1 pour RBS :-)

Ludovic    16 juin 2011

@Ludovic : Sur le papier peut être, après, je ne suis pas développeur, mais par rapport aux echos que j'ai des équipes, c'est pas si simple d'augmenter les fonctionnalités. Des trucs basique, ajouter des extensions, ok (voire...), mais des évolutions en profondeur, j'ai des doutes, quand même.

Mais vive Prestashop, pour ma part (ancien partenaire Prestashop), je ne peux que regretter de ne pas en faire plus, la solution a vraiment des qualités. Maintenant, je ne pense pas que quelque solution puisse revendiquer d'être la solution ultime, le choix d'une plateforme pour le client est aussi une question de ressenti (et je ne suis forcement d'accord sur les remarques du back office de Magento, pour moi, c'est vraiment un point fort).

Magento    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

J'ai changé de signature, histoire de paraitre objectif (l'ancienne c'est 'magento'). Une question, qui je pense, à son importance ?

Quid du conseil ? Je m'explique : Prestashop, Magento, Rbs ou tartempion, on achète quoi à un prestataire quand on veut faire un site e-commerce ? Un site (c'est à dire un bout de code ?), ou un site à valeur ajoutée ? et c'est quoi la valeur ajoutée ? une reflexion sur le business du marchand ? la prise en compte de contrainte d'acquisition de trafic ? (Magento ou Prestashop, ya question au niveau SEO, Rbs, on y a pas encore reflechi) etc...

Bref, est ce que limiter le comparatif à la question du prix sans intégrer ce que l'agence intègre dans son prix, est-ce que ce n'est pas un peu juste ? (je suis à l'aise on fait pas partie des agence consultées ;) ) Un freelance, Magento ou Prestashop, sera surement bien moins cher qu'une agence. Pour autant, même si c'est un Dieu du code (et il y en a de franchement ultra bons), est-ce que ça suffira pour faire un site commercialement efficace ? Et cette dimension 'expertise e-commerce' (c'est des grands mots, hein), est ce qu'elle est valorisée ? Globalement, il me semble que les 'grandes' agences ont pris le parti de Magento, pour des raisons qui leur appartiennent. Mais du coup, clairement une offre de developpement d'une 'grande' agence, que ce soit Magento ou Prestashop, est bien plus chère que l'équivalent dans une agence 'lambda'. Mais ces agences (dont nous ne sommes pas), proposent une autre prestation, une gestion de projet plus évoluée, une dimension conseil spécifique (dont on peut discuter), etc... Bref du temps passé en plus, intégré au devis, pour (essayer de) présenter un autre résultat final.

Peu être (sans doute), l'étude a tenu compte de ce paramètre. Ca ne ressort toutefois pas clairement dans l'article. Bref, compare t-on, au dela de la plateforme technique, ce qui est comparable dans le devis ?

Ouvrons les hostilités :)

Prestashop    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Je te rejoints complètement sur l'importance de prendre en compte la dimension d'accompagnement / conseil dans un projet de création de site e-commerce. Le site n'est qu'un outil au service d'une stratégie qu'il faut définir en amont pour faire du projet une réussite. Je n'ai pas fait de focus sur ce point car ce n'est pas le sujet de l'article, qui est plus centré sur le coût technique du site, mais allons y...

Oui, il y a pleins de facteurs, autre que l'expertise technique qui entrent en jeu et qui alourdissent l'addition :
- une gestion de projet plus rigoureuse ou une plus grande implication dans la relation client qui peut se traduire par plus de réunions avec le client, plus de temps au téléphone, des déplacements plus nombreux (et donc refacturés),
- le travail sur 3 pistes créatives au lieu d'un seule pour la charte graphique
- la prise en compte de l'achat d'art
- Une notion de conseil et d'accompagnement stratégique plus poussée, qui se traduit par des honoraires supplémentaires,
- des process de contrôle qualité plus nombreux pour garantir le "zero bug" à la livraison,
- une compatibilité sur plus de navigateurs, que le trio de tête dans leur dernière version,
- le conseil SEO en phase de conception du site,
- Etc...

Tout cela c'est du temps passé en plus, et donc au final un devis plus élevé mais qui se justifie allègrement. Je ne reviens pas la dessus. La qualité, le conseil, la disponibilité, ça se paie. Point barre. Il faut juste que cette couche de prestation supplémentaire colle à la demande initiale.

Tout ces points ont été appréciés dans la sélection des prestataires en amont, pour s'assurer qu'on s'adresse aux bonnes personnes, et en aval dans le dossier rendu. Il n'était pas question de mettre en compétition, un freelance contre une agence de 30 personnes. C'est incomparable et absurde.

Là ou certains se sont plantés, c'est qu'ils ont mal jugé le profil des clients en face. On ne présente pas un budget avec une méthodologie projet digne d'une SSII de 500 personnes, ou l'accompagnement en stratégie d'un Publicis, quand on s'adresse à une entreprise de 3-4 personnes qui veut juste lâcher son OS Commerce, Powerboutique, ou autre, pour avoir un site plus efficace et plus beau.

J'espère que cela te rassurera sur l'approche méthodologique qui a mené à ce constat, et à la rédaction de cet article.

Ludovic    16 juin 2011

Salut à tous.

Je m'intéresse depuis très peu de temps au e-commerce. Vous parlez tous de Prestashop ou Magento mais personne ne parle de partir from scratch avec un framework php (Symphony, Zend, CakePhp, etc).

Quelles sont les limites des Os de commerce? Magento est certes basé sur Zend, mais les possibilités ne sont-elles pas bridées?

Merci d'avance si certains veulent bien partager leur expertise ;-)

@nvergnes    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

bonjour

très intéressant comme comparatif,personnellement je ne connais peu Magento car je suis sous la plateforme Oxatis qui est très bien pour mes besoins(mais quand on commence un peu a maitriser, on voit un peu les limites du système mais bon a 50 €/mois,cela vaut le coup), par contre je m’intéresse fortement a Prestashop qui vraiment à l'air d'avoir quasiment toutes les fonctionnalités que l'on veut.
Certes Prestashop n'a pas de gros clients, mais quand on regarde les possibilités techniques ou/et graphiques de www.headict.com, on ne peut qu’être rassuré (bien qu'il serait intéressant de savoir le cout de la création de ce superbe site).

Bernard Sperandio
www.tech4you.fr

ps:et à quand, un comparatif poussé comme celui la entre Oxatis, Powerboutique ou autre

bernard Sperandio    16 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Je pense que la mise en avant de CMS e-commerce moins connus pourrait être intéressante.

Avec Thelia, par exemple, les coûts d'intégration sont très réduits grâce à la souplesse du système.

Je pense aussi à d'autres solutions comme Plici, Peel.
Magento et Prestashop sont les 2 gros acteurs donc il est normal de les comparer régulièrement.

En revanche, c'est la multitude de solutions qui fait la richesse d'Internet.

Quelques belles références THELIA pour illustrer mes propos : http://bit.ly/jQBOal

Yoan De Macedo    17 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Le site de http://www.vicomte-a.com est très bien fait, très élégant. Une belle référence qui tourne sous Thélia donc.

Ludovic    17 juin 2011

bonjour,
je me lance dans le e-commerce/
quid des autres solutions open-source??
j'ai un devis très sympa sur une solution Joomla+Virtuemart, mais je ne trouve pas d'avis de professionnels sur le sujet.
est-ce obsolète, dépassé par rapport à Magento et Prestashop...?
le marché est-il si bipolarisé?
quel est votre avis?
Merci.

Julie | rock@lulu    17 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Très bon billet, parce que tout est dit sur la comparaison Magento/Prestashop.

Je rajouterai qu'il y a aussi un petit élément pris en compte par les sociétés qui proposent du Magento ou du Prestashop, ou les deux, c'est l'existence des modules et leur coût. Il n'y a quasiment pas un module gratuit sur Prestashop, mais, globalement ils ne sont pas chers, alors que sur Magento, l'éventail de prix est plus large. Nous on propose les deux plates-formes, mais on ne revendique pas une grande expérience dedans, et on n'a pas assez de retours d'expérience dessus. N'empêche qu'à l'ensemble des critères que vous recensez tous, on a rajouté le panel des modules et leurs coûts.

Donnet    17 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bel article Ludovic, très concret. C'est une bonne idée de comparer Magento VS Prestashop. En effet, force est d'admettre que tes conclusions sont tout à fait vraies. La difficulté pour trouver des développeurs / intégrateurs qualifiés sur Magento impacte forcément le prix de vente. Quant au coût d'hébergement & de maintenance, il vont également être supérieurs étant donné la consommation de ressources de la plateformes. Tout dépend du business plan de l'entrepreneur: pour ceux qui ont de solides ambitions, la robustesse de Magento peut être un plus si jamais il reste encore un budget marketing adapté.

Matthieu - Blog business / Webmarketing / Management    19 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Comme tu le dis si bien Ludovic les américains ont une longueur d'avance sur nous en terme de storytelling. Cela fonctionne si bien que même les développeurs y croient et arrivent à facturer plus cher. Tout simplement car ils pensent travailler sur une solution plus prestigieuse, le prestige ca coute plus cher.

Jérôme    19 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Juste une petite remarque concernant les coûts d'intégration/développement : j'ai piloté un projet Magento dans une agence (pour laquelle je ne travaille plus) faisant l'intermédiaire entre le client et le presta technique. On a pu amortir une partie du coût supérieur de Magento en outsourçant au Vietnam, avec des coûts J/H divisé par 2,5 en moyenne.

Au-delà du débat sur l'outsourcing, dans le cas en question, l'équipe vietnamienne n'avait jamais travaillé sur Magento et a donc passé un certain temps à prendre en main la solution. Le temps passé (environ 100J/H de mémoire) aurait donc pu être plus faible avec une équipe expérimentée. Et en parallèle, il y avait très peu de développements spécifiques, donc le suivi du projet n'a pas été trop lourd.

Au final je dirais que Magento est une solution intéressante lorsque la partie "conception fonctionnelle" du projet est très limitée (par manque de connaissances ou intérêt du client) et où les besoins apparaissent lorsque le client a l'outil final entre les mains, genre mauvais Scrum.

Si nous avions pu travailler en amont sur le fonctionnel avec des personnes déjà rodées aux principes de l'e-commerce, le débat avec d'autres solutions n'auraient peut-être pas été en faveur de Magento.

Maxime    21 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour Ludovic

Merci pour cet article. Je fais le même constat que toi même si ça m'arrive d'avoir des devis Magento inférieurs aux Prestashop... ce qui est aberrant pour toutes les raisons que tu as évoquées.

Attention au multi-boutiques sur Prestashop, ce n'est pas si évident que ça à mettre en place et il faut effectivement un bon prestataire Prestashop derrière.
J'avais fait un article sur le sujet : http://bit.ly/j3Fu6c que tu avais relayé d'ailleurs.

Et je rejoins ce qui a été dit : il manque des grosses références à Prestashop

Thierry Rousseau    21 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Meme constat que Ludovic : il manque encore quelques modules et solutions à Prestashop. La bonne nouvelle c'est qu'ils sont au courant (equipe recontrée lors du salon EconnectSud de Montpellier). Donc un peu de patience et Prestashop sera la "bête ultime" en matiere de solution e-commerce opensource.

dan    22 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour, très intéressant cette comparaison, surtout que j'ai "testé" le même principe avec deux autres entreprises : Wizishop et Cybershop.
- Wizishop = plateforme locative du type Prestashop. Prise en main facile, insertion des produits les doigts dans le nez.
- Cybershop = logciciel Nemesis avec développement unique et serveur dédié.

J'ai commencé par la plateforme.... et j'ai viré sur le développement propre. Oui, d'accord avec tous, le montant est faramineux ! Mais les différences d'accompagnement, de développement, etc. en découlent !

- Design : des gabarits monstrueux et sans aucune modification aisée possible (les doigts dans le nez pour les produits, mais côté aspect de pages, beaucoup de progrès à faire) ; effectivement, vous pouvez toujours opter pour votre propre design, mais là, une fois que vous cliquez sur l'option, vous découvrez que vous devez absolument parler html et que vous ne pouvez retourner en arrière.... et là, démmerde-toi cocotte, la simplicité d'utilisation est oubliée et effacée !

- Liberté d'affichage : des champs obligatoires à remplir pour les produits, tels que la marque par exemple. Et si je ne veux pas afficher la marque ? Bin, faut trouver un subterfuge et mettre son nom. Du coup, chaque produit est affublé d'une ligne de sous-titre. Donc les facilités d'utilisation, oui, mais des obligations derrière.

- Mises à jour : de temps en temps (en 2 mois d'essai, j'en ai vécu 4), vous recevez un message indiquant que des mises à jour ont été effectuées. Des didacticiels sont sensés vous les montrer.... et là, à chaque fois, vous tombez sur des forums brouillons où tous les sujets se mélangent. Tant pis, vous retournez à votre back-office, et là, joie et bonheur, leurs mises à jour ont provoqué l'apparition de tous vos produits sur le chapitrage d'une catégorie, la classification dans un ordre qui n'est pas celui configuré, des infos sur le produit qui n'apparaissent plus au même endroit, etc.... Et bien sûr, vous n'avez pas le choix, c'est désormais comme ça, à vous de vous ré-adapter....

- Accompagnement technique : zéro pointé chez Wizishop. Certes, il n'est pas toujours évident de toucher à la minute le technicien dédié chez Cybershop, mais je suis systématiquement rappelée dans les 48h. Chez Wizi, si vous ne harcelez pas, vous pouvez attendre 10 jours avant d'avoir une réponse....

- Tarifs : Oui, la grande différence, à première vue : Wizishop prend une commission de 5% sur les ventes fermes avec un minimum de 15€ par mois (reporté sur la facture suivante en cas de montant inférieur à 45€) et puis s'ensuit toute une grille tarifaire décroissante en fonction du volume et de l'ancienneté. Bref, comme dans la FPT, vous avez intérêt à être patient car cela n'est vraiment intéressant qu'au bout de 10 ans. Serveur mutualisé.
Côté Cybershop : un développement effectivement cher, mais quelle qualité de prestation ! Un designer pour le logo et la charte graphique, et qui répond à vos 4 volontés. Un responsable client qui vous accompagne jour après jour. Une équipe de technicien avec un dédié pour mettre tout le site en route pendant que vous ne vous occupez que de vos produits, vos CGV et vos coûts de transport. Le moindre petit souci, résolu en moins de 24h ! Un hébergement offert la 1ère année puis de 390€ la seconde. Un contrat de maintenance à 490€ (toujours à partir de la seconde année).

Personnellement, je le redis, et ce pour avoir connu les deux : je dis non aux plateformes ! C'est aussi l'image de marque qui est en jeu, et un site identique à tous les autres, ça me gonfle !
Lorsque je surfe à titre perso, j'en suis à les reconnaître ! Argh !

RICHARD    23 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Hello,

Attention aussi à comparer le comparable. Prestashop et Magento ne jouent pas dans la même cour, pas pour le moment, il n'est pas objectif ou raisonnable de les comparer sur un même plan.

Magento est basé sur un socle Zend Framework + Framework Magento, il a pris le parti de la flexibilité avec un modèle de données EAV, intègre des mécanismes de cache poussés, un back-office à l'ergonomie conçue pour une utilisation en entreprise, et un système d'extension propre respectant toutes les bonnes pratiques, entre autres. Sans parler de l'API WS qui est très complète aussi.

De son côté Prestashop n'est basé sur aucun framework, a un modèle de données proche de celui d'osCommerce, càd plat, et des préceptes de code très simple. Cela lui apporte un côté "facile à bricoler" intéressant, et aussi une simplicité qui apporte de la performance sur le volume - et donc un hébergement moins cher - néanmoins pour de nombreuses entreprises, ce n'est pas rassurant.

Il est absolument faux de dire qu'un développeur Prestashop vaut la même chose qu'un développeur Magento. Maîtriser Magento est complexe, l'outil est beaucoup plus dense, travaillé, que Prestashop ou finalement n'importe quel développeur PHP qui bidouille un peu peut s'en sortir. D'où les différences de TJM sur ces postes.

Faire du Magento revient donc plus cher. Certes.

Le choix de l'outil ne peut se faire qu'après une étude complète d'un cahier des charges et des besoins. Certaines fonctionnalités natives sous Magento sont un véritable casse-tête à développer sous Prestashop. Certains en ont besoin aussi. D'autre part le Support Editeur rassure aussi les grands comptes.

Quand à l'hébergement, à 50 ou 150 euros, j'ai envie de dire que la question ne se pose pas : si vous vous posez la question, ne choisissez surtout pas Magento. A ce prix, on a que des hébergements sans infogérance, non optimisés. Un hébergement sur dédié redondé - impératif pour les entreprises qui commencent à faire du CA - coute déjà minimum 15 fois le prix de la fourchette basse...

My 2 cents,

Vincent
-- qui aime bien ET prestashop ET magento.

Vincent    23 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.