Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment repérer les sites qui pillent vos contenus ?

11 novembre 2010Commentaires (9)

fairshare_logo.jpgVous le savez sans doute déjà, sur le web, le contenu est Roi car il est aussi R.O.I (Return Of Investment).

L'une des clés de la réussite pour améliorer sa visibilité dans les moteurs de recherche est de produire du contenu, beaucoup de contenu, comme des fiches produits détaillés, des articles sur son blog, etc.

Ce précieux contenu attire la convoitise de nombreux sites et certains ne manquent pas d'imagination pour s'en procurer, quite à franchir les limites de la propriété intellectuelle. Les blogs sont une cible de choix pour pomper des articles en toute discrétion, et le mien ne fait pas exception à la règle.

Tous les mois, depuis 1 an environ, j'ai la surprise de retrouver mes articles intégralement repris, sans mon autorisation, ni citation de la source (ou alors de manière très discrète) sur d'autres blogs, ou des pseudo sites d'actualité, de "revue de presse".

Comment repérer les blogs et autres sites qui reprennent votre contenu sans vous prévenir ?


J'utilise un outil qui s'apelle Fairshare, qui m'indique tous les sites qui reproduisent un minimum de 30% de mes articles.

Le principe de FairShare est très simple. Il suffit de saisir l'adresse de son site sur FairShare et le système scanne le web pour trouver des contenus similaires au votre.

Fairshare1.png

Les résultats sont présentés sous forme d'un flux RSS comprennant toutes les informations nécessaires pour identifer les plagiaires :

Fairshare2.png

Dans la colonne de gauche s'affiche la liste des sites reprennant un contenu de mon blog et le nom de l'article concerné.

En cliquant dessus, la fenêtre affiche de nombreuses informations sur le site  :

  • L'URL du site.
  • Le nom de l'article plagié.
  • Le pourcentage de texte réutilisé. Si c'est 100% comme dans l'exemple, cela veut dire que je vais retrouver l'intégralité de l'article copié sur le site indiqué. Si ce n'est que 30%, Fairshare peut renvoyer directement au passage concerné dans le contenu de la page du site plagiaire.
  • Le nombre de mots concernés.
  • La présence d'un lien indiquant la source en citant l'auteur. Quand on parle de lien, il s'agit d'un lien intégrant le nom de l'auteur ou du blog source dans l'ancre. Un lien vers le site source sur une ancre intitulée simplement "Source", "Auteur" ou "Lire la suite" n'est pas considéré comme un bon lien par Fairshare.
  • La présence de publicité. Information très importante, car si le site plagiaire affiche de la publicité sur sa page incriminée, cela veut dire qu'il gagne potentiellement de l'argent grâce à votre travail de rédaction. Ce qui est encore plus inadmissible que le plagiat dans un simple objectif SEO.

 

A partir de là, chacun a sa politique pour réagir.

Personnellement, je suis très tolérant si le site qui réutilise mon contenu fait au moins un lien explicite vers mon site.
Par contre, aucune tolérance pour ceux qui essayent de s'attribuer le travail des autres.

08:00 Publié dans Conseils e-commerce | Lien permanent | Commentaires (9) | | | |  Imprimer

Commentaires

Merci beaucoup pour le lien ! Ajouté aux favoris =)
Pour information, quelle est ta démarche, quand tu décides de rappeler à l'ordre un indélicat ?

Séb    11 novembre 2010 Répondre à ce commentaire

Merci également pour le lien. Un outil qui va être fort utile à beaucoup de monde. Certains vont avoir des surprises ;)
J'en ai profité pour faire un lien de ton article sur mon annuaire.

Hervé    11 novembre 2010 Répondre à ce commentaire

@hervé. merci pour le lien.

@Seb : C'est vraiment au cas par cas. Quand ce sont des extraits et que la source est citée de manière visible, je laisse couler.
Quand l'article est repris intégralement et que le contexte laisse croire que le plagiaire en est l'auteur, je commence toujours par envoyer un email neutre pour demander la suppression de l'article en exposant les raisons (pas de citation claire de la source, pas d'autorisation pour reproduire l'article, etc). Quand je n'ai pas de réponse, je balance un 2 emails avec cette fois les risque juridiques encourus par la personne qui si elle laisse l'article en ligne et j'envoie une copie a mon conseiller juridique.

Je n'ai jamais eu besoin d'aller plus, et j'espère que ca restera comme ça.

De toute façon, ce n'est pas très grave en soi. Faut relativiser, on ne parle que d'une copie d'article, après tout pas d'un escroc.

Ludovic    13 novembre 2010 Répondre à ce commentaire

Bonjour et meci pour cet outil

Pour ma part j'utilise copyscape.com depuis pas mal de temps

J'informe le site qui duplique mon contenu par un email

Si pas de réponse et aucun changement une campagne E réputation facile à faire car souvent des sites jeunes. A la fin il modifie le site

Bonne journée

Max 66    17 novembre 2010 Répondre à ce commentaire

Quand on soumet une page qui n'est pas issue d'un blog ou qui ne possède pas de flux RSS, FairShare semble ne pas fonctionner.

JB    24 novembre 2010 Répondre à ce commentaire

Quand on soumet une page qui n'est pas issue d'un blog ou qui ne possède pas de flux RSS, FairShare semble ne pas fonctionner.

JB    24 novembre 2010 Répondre à ce commentaire

Très bon Ludo, comme toujours !! Saches qu'il commence à avoir des sociétés qui commercialisent ce service... :) Ah...Internet !

Marco    08 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Bonjour

Le plagiat est sans nul doute une grosse escroquerie - même si il faut être tolérant - l'erreur est humaine - cela devient vite fatiguant et improductif.

Non au plagiat - non au duplicate - Oui à la propriété intellectuelle.

Voici un link sur un site SEO franchement contre.

http://www.duplicate-leaks.com/

Chacun se fera son idée et aura sa vision des choses.

Frédéric

Frédéric    10 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

merci de nous faire découvrir cet outil bien pratique.

5 minutes pour l'activer !
il n'y a plus qu'a attendre...

sympa duplicate-leaks :)

MecaTrouve    10 août 2011 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.