Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cybershop, une alternative à Magento et Prestashop

19 décembre 2010Commentaires (38)

all_pack.jpg

Sur le marché des solutions e-commerce, le paysage est de plus en plus binaire.

D’un côté, nous avons les solutions SaaS de boutique en ligne clé en main (Rentashop, Wizishop, Kiubi, 42stores, Oxatis, Powerboutique, Myeshop, etc) avec leur principe de location au forfait mensuel. Leur force est leur prix et leur facilité de mise en oeuvre.

De l’autre côté, les solutions open source (Prestashop, Magento, Thelia, Joomla+VirtueMart, etc) qui nécessitent de faire appel à un prestataire pour créer le site. Puissantes, mais qui nécessitent des compétences techniques pointues dans l'entrepise ou un prestataire maitrisant la bête.

Les 2 ont des avantages et des inconvénients. Et puis... il y a quelques solutions hybrides qui associent le meilleur des 2 mondes.

Cybershop en fait partie. C’est une solution e-commerce puissante qui convient à des projets ayant un ambition certaine, ou pour des entreprises ayant déjà l’expérience de la vente en ligne.


Faisons d’abord les présentations

Cybershop existe depuis novembre 1998, ce qui en fait l’une des pionnieres du e-commerce en France, avec Oxatis et Powerboutique. Mais Cybershop a pris une autre direction que ses concurrents historiques qui visent le « mass market » des boutiques en ligne. C’est une solution e-commerce puissante qui convient à des projets ayant un ambition certaine, ou pour des entreprises ayant déjà l’expérience de la vente en ligne.

« Depuis la création en 1998 à ce jour nous comptabilisons 24.000 licence vendues. Par contre, les sites vraiment actifs ne sont que 78 », dixit Michael Halabi, PDG de Cybershop.

A noter qu’un « client actif » chez Cybershop, c’est un site qui fait minimum 1000 euros de CA par semaine !  Ca vous situe le niveau...Tous les éditeurs de plateforme e-commerce n’ont pas l’honnêteté intellectuelle de présenter les choses comme ça.

Au niveau des clients, la solution a réussi à convaincre des très belles références : Pandora 2ième joailler au monde,  UbiSoft, Le Figaro, Kulte, Abix.fr, Tictactime.com , Chemise-homme.com, entre autres. La solution  s’adresse donc à des sociétés qui ont des réelles ambitions dans la vente en ligne, et qui se donnent les moyens de réussir.

Image 6.png

 

Périmètre fonctionnel

La solution est développé en .NET.  De part sa richesse fonctionnelle, la solution s’apparente plus à un ERP e-commerce (logiciel de gestion de toute la chaine e-commerce dans l’entreprise) qu’à une solution e-commerce standard.

En fait, si on devait faire un comparatif, la concurrence se situe du côté de Magento Entreprise (qu’on ne présente plus), ou Intershop, une solution américaine assez connue (mais pas chez nous).

La solution est véritablement multicanale : diffusion et gestion de son catalogue produit sur des plateformes de marché (Ebay, Amazon, Pixmania Pro) et des comparateurs de prix, diffusion dans les réseaux sociaux, création de campagnes SMS, application Iphone et Ipad.

La solution propose aussi une une véritable gestion multiboutique. C’est quoi une vraie gestion multiboutique ? Prenons l’exemple où vous souhaitez avoir un site pour vos clients grands publics et un site pour vos clients entreprises. Ce sont les mêmes produits, juste les prix et le minimum de quantité pour une commande change. Il y a donc 2 boutiques disctinctes mais un catalogue produit commun, et donc un stock commun aussi. Ce qui veut dire que quelque soit le site d’ou vient la commande, c’est le même stock qui est impacté, et tout cela est gérable depuis 1 seul back-office.

Je précise ce point car je connais quelques solutions qui prétendent faire du multi-boutiques alors qu’en réalité, il y faut créer autant de base de données produits que de boutiques.

Cybershop est donc une solution très puissante, qui convient particulièrement à des projets ambitieux nécessitant un fort besoin d’évolutions sur le moyen terme, ou a des e-commerçants ayant déjà une bonne expérience et qui veulent passer à la vitesse supérieure.

 

Les offres

Cybershop propose 4 offres sur un principe de licence, dont la différence se situe surtout au niveau de quelques fonctionnalité pointues. Mais globalement vous en aurez plus que vous n’en avez besoin. Pas de forfait mensuel, pas de licence annuelle récurrente à payer (contrairement à Magento Entreprises).

L’hébergement et le support sont toujours inclus, l’évolution fonctionnelle est assurée par l’éditeur (Cybershop en est à sa version 9.0), sans surcoût pour les clients.

Le budget pour un site clé en main va de 3 990 euros à 12 00 euros. Je conçois que pour certains, ça commence à représenter une belle somme pour réaliser une boutique en ligne, mais au moins, vous êtes certain d’avoir une plateforme e-commerce dimensionnée pour vous accompagner sans sourciller pendant quelques années dans votre développement.

Image 7.png

De toute façon, c’est le prix moyen du marché pour ce type de solution e-commerce globale. En fait, je pense même que pour avoir la même chose avec Prestashop ou Magento en passant pas une agence web, vous pourriez largement vous retrouver à 15 000 euros, et plus…

Point important, la solution Cybershop est open source. Vous pouvez donc accéder au code source et le modifier comme bon vous semble, et assurer la portabilité de votre site chez un autre prestataire, si vous voulez changer.

 

Personnalisation graphique

De ce côté, c’est techniquement « no limit ». On peut faire tout ce qu’on veux en terme de maléabilité du front-office. Vous pouvez aussi bien demander l’intégration de templates que vous avez déjà réalisé de votre côté, que vous faire faire une interface sur mesure par Cybershop.
En effet, Cybershop possède en interne un webdesigner ergonome et un intégrateur pour s’occuper d’habiller joliment votre front-office, et le rendre efficace.

Bien sûr, ce n’est pas compris dans le prix de la licence de base (celle à 3990 euros), il faut prendre un package supérieur, mais vue la qualité du résultat sur les sites clients, ça les vaut. 

 

Stratégie de développement

Pour conclure, j’ai demandé à Michael Halabi, PDG de Cybershop de m’expliquer sa stratégie de développement.

« La majorité de nos clients sont actuellement des acteurs majeurs dans le domaine de la vente en ligne, essentiellement parce que nos relations avec nos clients sont basées sur l’accompagnement et le conseil.

Chez nous le support commercial et technique est forcément dédié par client, donc pas question de laisser le client chercher des réponses à ses problèmes commerciaux et techniques sur les forums (Nous sommes open source certes mais pas free source ou GNU).

Nous avons aussi des partenaires solides comme Brioude Référencement, Mediasoluce pour l’emailing de masse, des société de webmarketing, etc…

C’est pour vous dire que, selon les demandes du client, nous pouvons répondre à l’ensemble de ses demandes même celles qui sont en dehors de notre métier. Par exemple, nous travaillons avec un cabinet d’avocat qui rédige les conditions générales de vente pour les marchands.

Si on arrive à répondre partiellement aux demandes du client, c’est bien, mais si on peut faire plus, tant mieux pour nous.

Nous préférons gérer 4 à 6 projets par mois en leur consacrant toute l’écoute et le support qu’il nécessite, plutôt que de faire du volume, comme le fait les solutions type communauté.

Très Important : Parce que nos clients se parlent entre eux et parce qu’on invite les nouveaux prospects indécis à contacter directement nos clients (pour savoir s’ils sont satisfaits de Cybershop ou pas) ceci nous impose des règles de gestion très stricte des projets.

Nous sommes donc orientés qualité, obligation ou devoir du conseil et engagement de réussite. Ça peut vous paraitre trop idéaliste comme approche, mais en réalité, ce qui nous fait vivre réellement c’est le récurrent, donc on a intérêt à conserver le client le plus longtemps possible. »

Merci Michael !

Voilà... j’aime bien l’approche de Cybershop. Si ca fait 12 ans qu’ils sont sur le marché, c’est qu'il doit y avoir une bonne raison ;-)

08:00 Publié dans Prestataires e-commerce | Lien permanent | Commentaires (38) | | | |  Imprimer

Commentaires

Bonjour Ludovic,
Tout d'abord merci pour ton blog que je suis assidument... :)
Petite remarque pour Joomla, le composant e-commerce est Virtuemart.
Zencart est une solution autonome.
@+ Claude

claude    19 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Bonjour Claude,
effectivement, je me suis emmêlé les pinceaux. Merci, je corrige.

Ludovic    19 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Bonjour Ludovic,

Parler d'Open Source dans ce cas c'est galvauder le mot.

Vous retrouverez sur le site de l'OSI les 10 points qu'un logiciel doit respecter pour être qualifié d'Open Source : http://www.opensource.org/docs/osd

Voici juste le premier point pour information :

"1. Free Redistribution
The license shall not restrict any party from selling or giving away the software as a component of an aggregate software distribution containing programs from several different sources. The license shall not require a royalty or other fee for such sale."

C'est une notion assez compliquée dans la tête des gens, et la confusion vient effectivement que l'Open Source n'est pas gratuit mais libre.

L'exemple le plus représentatif est l'image suivante que donnent nos amis anglos saxons : "free as free beer" ou "free as free speech".
Dans un cas la bière est gratuite mais vous ne connaissez pas la recette, dans l'autre, celui du langage, c'est libre.

A bientôt

Quentin

Quentin Tousart    19 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Bonjour Ludovic, je ne crois pas qu'un prestataire soit indispensable pour des solutions du type Joomla/Virtuemart ou Prestashop pour des personnes qui touchent un peu ou qui aiment/ont le temps de fouiller un peu.

Une fois l'ecueil de l'installation passé, la configuration est à mon avis assez similaire entre un Prestashop et un Cybershop, et finalement la complexité de la configuration dépendra de la complexité du business: plusieurs taxes ? Plusieurs modes de livraisons ? Variations sur les produits ?

Cependant, pour avoir un résultat professionnel, la seule solution est de passer par un professionnel, au moins pour la conception et le design, car en général c'est de ce côté que les solutions clé en main ou semi clé en main sont délicates à manipuler sans connaissances.

Guillaume    20 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Que de chemin parcouru pour CyberShop ! J'ai réalisé, en 2005, l'une des boutiques citées en référence dans ce billet.

A l'époque CyberShop s'appelait CyberShop ASP car la solution était développé avec le langage Microsoft ASP 3.

Ce qui est rigolo, c'est qu'à l'époque le boss de CyberShop faisait tout lui-même : patron, développeur, hotline, commercial, etc. :-)

je ne sais pas ce que vaut la solution maintenant qu'elle à basculé en .Net, mais j'avoue qu'à l'époque j'ai pesté plus d'une fois sur l'architecture vieillotte de CyberShop ASP : beaucoup de mauvaises pratiques, difficile à étendre (ce n'était pas un framework e-commerce mais plutôt une solution clé en main à la osCommerce, où l'on hack le core à tour de bras pour personnaliser sa boutique), une dissociation toute relative entre classes métiers et templates HTML, etc.

Bref, beaucoup de fonctionnalités mais une solution difficile à étendre "proprement".

Encore une fois je ne sais pas ce que vaut la solution aujourd'hui, mais il y a des choses qui ne change pas, comme les messages d'erreur passés en paramètre de l'URL : http://www.boutique-en-ligne.com/shopexd.asp?catalogid=8&error=J'aime%20les%20casquettes,%20et%20vous%20?%20-%20Narno

Que de bon souvenirs ! :-)

Narno    20 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Merci Arnaud pour ton feedback.

J'espère que les personnes de Cybershop qui passeront par là sauront en prendre acte, même si ce n'est que 5 ans plus tard, et nous exposer leur point de vue sur l'évolution de l'architecture.

Ludovic    20 décembre 2010

A ma connaissance, la solution est effectivement développée en ASP.

La solution est effectivement riche fonctionnellement, mais je ne la comparerais surement pas à Intershop.

ZISERMAN    20 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

encore un !

merci de rappeler les prix du marché" concernant la création d'un e commerce pro et efficace , certains et beaucoup pensent qu'avec 1500-2000 euros ont à une boutique e commerce optimisé, référencé et avec un retour sur investissement rapide....jme bat tout les jours pour respecter les prix...pas toujours facile.

opticien suisse    21 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,

@narno : Je suis chez CyberShop depuis maintenant 1 an et demi, et je n'ai pas connu l'époque que tu décris là.
Aujourd'hui nous avons un produit incluant de nombreux éléments développés en .NET, et même si tu as pu identifier quelques similitudes comme tu le décris (en citant un message d'erreur, d'ailleurs à ma connaissance la version de démonstration n'est pas à jour) je peux aisément affirmer que notre solution est performante, stable et "facile à étendre proprement".
Pour s'en convaincre, je t'invite à visiter nos dernières références (annoncées sur www.twitter.com/CyberShopfr).

Au-delà du produit, de la solution en elle-même, l'autre force de notre société, c'est son équipe. Nous abordons des projets de différentes ampleurs avec la même envie et le même professionnalisme et je crois que cette envie est palpable sur nos dernières réalisations (la toute dernière :http://eroik-koncept.com).

@ludovicpassamonti : encore bravo pour ce blog, la qualité des articles et des échanges.

Bonne journée & fêtes à tous.

NicolasBarrial    21 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Alors mon petite étude statistique sur la rentabilité des e-commerces a été confirmé? Chez CyberShop les boutiques actives sont le 0,3%. J'avais calculé le 0,2% sur la globalité des boutiques.
:)

Enrico Panaï    23 décembre 2010 Répondre à ce commentaire

Je trouve CyberShop exagéré ainsi que les prix requis par les professionnelles pour des installations et de mise en oeuvre de e-commerce pour la plupart nuls... je suis concepteur de site web et je retiens qu'un bon travail e-commerce ne devrait pas dépasser le 2900€ si pour le concevoir il faut moins qu'un mois... du coup vous comprenez que CyberShop est pratiquement inutile, quel'est l'utilité d'investir 6000€ quand je peut trouver quelqu'un qui "booste" mon site à moins de 1000€? Mais chacun est libre de faire son choix...

merci en tout cas pour l'article...

Anto    02 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour Antonio,

Je suis vraiment sidéré qu'un soit disant pro du web puisse encore tenir des propos aussi irresponsables que les tiens concernant le prix d'un site e-commerce sur mesure. Surtout que ce blog est lus par des néophytes qui souhaitent se lancer dans le e-commerce, auxquels tu diffuse des idées complètement fausses.

A la vue du portfolio qui figure sur ton site, il me semble que tu n'as jamais travaillé sur un site d'e-commerce, alors comment peux tu prétendre savoir ce que ca coûte, et juger de la qualité d'une solution e-commerce qui a pris des années à être développés ?

Je te souhaite très bonne continuation, et bien du courage pour 2011.

Ludovic    03 janvier 2011

bonjour Ludovic,
je n'ai jamais affirmé d'être un pro du web, au contraire, je suis un concepteur comme beaucoup d'autre ici, libre de dire ce qu'il pense par rapport à l'e-commerce car même si cela n'est pas présent sur mon portfolio j'ai eu l'occasion de le tester, notamment des solution open-source tels que Magento, Virtuemart sur joomla... je peut affirmer encore une fois, avec tout mon respect pour les professionnelles qui ont développé cybershop, que les prix pour avoir accès à ce projet sont trop élevés et que aujourd'hui l'open-source propose de solutions quand même assez puissant, même au niveau du design je retient Magento supérieur à cybershop et pourtant il a aussi pris des années à être développés mais il est gratuit.... chacun est libre de penser ce qu'il veut et si un débutants en e-commerce peut se permettre un logiciel à 9000€ et il choisit cybershop qu'il le fasse... mais il n'aura pas mon admiration.... Ciao a tutti!

Anto    03 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour et bonne année à tous.

Tout d'abord Antonio, quand vous souhaitez diffuser de l'information, ayez la diligence de diffuser la réalité. Oui à la liberté d'expression, mais non aux mensonges.

Magento n'est pas gratuit, la version enterprise est vendue à plus de 10.000 euros, en plus c'est un coût ANNUEL.

Quant à la version GRATUITE de Magento (version community), dont vous êtes fier de VENDRE , c'est une version sans support comme expliqué sur le site de Magento. Par ce mode de distribution, magento vous délègue la partie support et conseil, que vous devez facturer à votre client final. Si vous pensez que vos compétences valent 1000 euro comme vous le dites dans votre ticket, nous n'avons certainement pas les même valeur ni les même type de clients.

J'aimerai bien que vous trouviez des arguments SOLIDES qui vous poussent à VENDRE un objet GRATUIT, faire une omelette sans casser des oeufs est très répandu certes dans le milieu de l'open source, mais je crois que ces gens là n'ont aucun argument qu'ils peuvent inclure et/ou justifier dans une ligne de commande dans un bon de commande officiel.

Nous pouvons chez CyberShop faire une version community et la mettre en téléchargement libre, après tout nous aussi sommes open source!

Mais regardons la réalité en face, Magento annonce 2 Millions de téléchargements, prestashop annonce plus de 40.000, oscomemrce, joomla, etc tous annoncent des gros chiffres, mais en réalité pourriez vous nous dire combien de sites ecommerce existent réellement sur la toile ?
En france, nous sommes à 27.000 sites e-commerce d'après les stats de PayBox.
Est ce qu'ils sont tous sous magento ? NON, 10.000 sont chez oxatis, et 1500 sont chez powerboutique, 380 chez CyberShop, etc...
Et sur ces 27.000 sites, combien sont rentables, 0.2% selon notre étude et 0.3% selon celle de Enrico Panaï (ticket ci dessus)
Voyez vous, ce n'est pas parce que vous avez vendu un site ecommerce à 2000 euro que ce dernier va être le fleuron du ecommerce français. Il faut accompagner votre client pour qu'il réussisse, et l'accompagnement ça coûte de l'argent.

Soyez mâture dans votre discours et arrêtez de coller l'aspect GRATUIT ou pas cher à la notion d'open souce. Magento a cassé cette fausse idée en vendant sa version enterprise à plus de 10.000 euro. Pourquoi, tout simplement pour pouvoir payer ses salariés avec de l'argent et non avec des smileys.
Il s'est rendu compte, comme chez CyberShop, que le contrat de travail signé avec ses salariés est réel et dépend de la législation du travail et non des accords GNU et OSL :)

Soyez respectueux des modèles qui existent sur le marché, CyberShop respecte tous les éditeurs peu importe leur modèle économique, le respect est la base de tout. Chaque entreprise a ses propres raisons de vendre à tel ou à un autre prix, gratuit ou pas. C'est un choix qui dépend de plusieurs réalités. Mais Je présume que vous êtes encore jeune, le jour où vous aurez des enfants et vous devez chaque semaine acheter du lait et des couches (180 euro/semaine) vous comprendrez mieux la vie.

Si chez CyberShop nous mettons pas une version community en libre téléchargement c'est tout simplement pour préserver la qualité du tissu ecommerce en France, et pour pouvoir accompagner notre petit parc en lui apportant un maximum de support et de conseil. ça implique certes des prix plus élevés que les votres, mais nos clients amortissent rapidement l'investissement et deviennent rapidement des leaders sur le marché.
C'est un choix, notre choix, un modèle économique que nous assumons, que nos clients apprécient et que vous devez respectez.

Nul n'a besoin de votre admiration surtout quand vous dites que Magento est supérieur à CyberShop, il faut vraiement être immature et si mal informé pour sortir ce genre de discours.

Je rejoins Ludovic pour vous souhaiter très bonne continuation, et bien du courage pour 2011.

Michael    03 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Je vous remercie d'avoir prix le temps de répondre, il n'y a rien à rajouter, vous avez été très clair... une seule chose, quand je parlait de Magento supérieur à CyberShop, j'entendait au niveau du design (graphisme) mais peu importe...
merci beaucoup Michael et bonne continuation à vous aussi et bien du courage pour 2011!

Anto    03 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Pas de soucis, le monde ira nettement mieux si chacun de nous choisisse la voie de la vérité. C'est simple, rapide et efficace.

Pour le design, ce n'est pas l'outil qui est responsable du look final d'un site e-commerce. La supériorité graphique ne peut se mesurer par le simple fait de préférer une solution sur une autre. Il s'agit de compétences humaines.

Il est certain que pour obtenir des résultats graphiques exceptionnels, vous devez utilisez une solution dont le code source est ouvert, open source si vous préférez, comme magento ou cybershop..., du moment où vous travaillez sur ce genre de solution, il n'y a plus de limites techniques dans l'intégration, étant donné que n'êtes plus prisonnier d'un gabarit.

Le choix graphique appartient exclusivement au designer, le challenge est donc de pouvoir intégrer la charte dans la solution en respectant la charte du designer. Et là on peut parler de la supériorité de l'intégrateur et non de la solution. Vous les savez sans doute, plus vous êtes compétent en CSS, html, ajax..., plus vous avez des chances de publier un très beau site. Si vous êtes un Ninja du CSS 3, vous feriez des bijoux et non simplement des sites ecommerce, et ce peu importe la solution open source que vous utilisez.

Michael    03 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Trop fort le site d'www.OOGarden.com n'a pas de module de création de compte :)

C'est qui déjà le presta ^^

et bonne année à tous !

vyle    06 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Si, il y en a un, il est juste intégré de manière naturelle au processus de commande ;-)

Ludovic    06 janvier 2011

Bonjour,
@vyle: au cas où cela t'aurais échappé, nous ne faisons pas de "délégation". Chacun de nos clients est donc libre de l'utilisation de sa boutique.
Bonne année 2011 à tous :)

Nicolasbarrial    06 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Très cher c'était un trait d'humour ! pas de panique je ne remet absolument pas en cause votre solution.

Meilleurs voeux également !

vyle    07 janvier 2011

Une alternative qui semble pas mal et dont on entend pas trop parler, c'est x-cart! Il y a d'ailleurs une version francisée par un prestataire, payant mais pas cher!

Si des personnes connaissent ou l'utilisent, avis bienvenus...?

jeanbon    07 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Une solution ecommerce bien pensé pour les Pme & entrepreneurs c'est Kiubi !

Perso je suis très fans. Certains d'entre vous ont ils un avis sur cette plateforme ?

V

vyle    07 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Tout à fait, et tu fais bien de préciser pour les entrepreneurs / TPE qui souhaitent débuter dans le e-commerce, car ce n'est absolument pas comparable à Cybershop, Magento ou Prestashop.

J'ai fait un article sur Kiubi:
http://www.ludovicpassamonti.com/archive/2010/04/25/kiubi-10-exemples-belles-boutiques-plateforme-ecommerce.html

Ludovic    07 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Slt Ludovic !

Petite question Connais tu des sites qui sortent + de 1000 commandes /jour sous magento ?

Merci
V

vyle    07 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

j'ai été censuré? ah bon... je ne m'appelle pas Michael... mdr... le Dieu du clavier! Merci Ludovic, très bon signe de civilité et démocratie... bonne suite à vous!

karim    07 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Dans la mesure ou votre commentaires, tout comme celui de Michael, n'apportent rien au débat, j'ai supprimé les 2. Je tiens à garder sur mon blog des échanges cordiaux, à défaut d'être de qualité, ce qui n'était pas le cas ici.
Bonne continuation.

Ludovic    07 janvier 2011

Bonjour,

Très bon article.

Petite question :
Pour Cybershop, vous dîtes « Pas de forfait mensuel, pas de licence annuelle ».
Qu'en est-il de :
- Support technique électronique gratuit pendant 1 an.
- Mise à jour gratuite pendant 1 an.
- L'hébergement de votre site Bande passante illimitée, trafic illimité pendant 1 an

En d'autres termes, combien coûtent ces prestations pour les années suivantes ?

Thierry    12 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Le support technique électronique ou contrat de maintenance est facturé 490 euro par an, il offre au marchand un accès illimité au support technique et aussi à la réception des mises à jour.
Ce contrat de maintenance est optionnel. Le marchand décide seul s'il souhaite le renouveler ou pas. voir par exemple le site gulym.com qui est encore à la version 4.0 de cybershop (aujourd'hui on est à la version 9.5) le client ne souhaite pas renouveler car ça lui suffit.

L'hébergement en mutualisé est facturé 300 euro/an.

Etant donné que nous hébergeons que nos clients, nous sommes peu regardant sur l'espace disque occupé ou la bande passante utilisée du moment où le marchand ne pompe pas les ressources des autres marchands.

Si le marchand est en plein développement, nous le plaçons sur un serveur dédié.

Dans tous les cas, la bande passante est illimitée, ainsi que le trafic.

Michael    12 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Merci Michael pour votre réponse très rapide...

Thierry    12 janvier 2011

Cybershop c'est très sympa pour quelqu'un comme moi qui suis beaucoup plus orienté graphisme que langages de programmation et autre trucs fort sympathiques. Donc pour le client lambda que je suis, après avoir été faire un tour pendant 2 ans chez Powerboutique, après m'être rendu compte que ce type de solution est tellement fermée et cadrée qu'elle ne laisse aucune place à la créativité, j'ai décidé d'acheter une licence Cybershop. La conclusion est simple : pour un néophyte qui se donne un peu le mal de potasser un ou deux bouquins dans le genre CSS ou html pour les nuls, si ce type a par ailleurs une bonne maîtrise de la suite adobe par exemple alors, il peut sans aucun (bon bon, dissons presque aucun) problèmes créer son eCommerce sous Cybershop. Question prix, je vois mal comment on peut leur repprocher quelque chose. Les deux seuls et uniques reproches que je puisse faire à Cybershop, c'est d'une part une absence criante de documentations techniques sur les modules et l'utilisation générale de la version 9, le risque pour le client étant de passer à côté de fonctionnalités intéressantes sans même s'en apercevoir et d'autre part certaines difficultés de temps à autres à obtenir le service technique. Cela dit, gageons que ces lacunes qui sentent à plein nez le manque de temps ne dureront pas. A mon niveau Cybershop est la solution qui me permet d'avoir une boutique que je peux faire évoluer moi-même en me passant d'une personne dédiée à cela dans l'entreprise et dont le coût avoisinerait 20 000 euros par an charges comprises ! Alors merci Cybershop et continuez...

Guillaume    17 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Juste un mini-post pour vous dire de ne pas oublier dans votre trousse à outils le "petit" CMS E-commerce open source français (oui, ça existe!) qui monte: RBS Change (http://www.rbschange.fr), qui motorise le site des magasins Aubert par exemple, ou le meta-portail documentaire Alsatica.eu.
Pour rebondir par rapport à Cybershop, nous avons "lâché prise" il y a un peu moins d'un an. Change existait depuis 2006 en mode propriétaire.
Depuis, c'est un pur bonheur. Notre seul regret est probablement de ne pas l'avoir fait plus tôt, ce qui nous éviterait de cavaler derrière le succès marketing des yankees en général et de Magento en particulier (comme "un peu tout le monde" je crois, malgré l'angélisme de "un peut tout le monde").
Notre site est encore mal fichu, notre doc est encore incomplète, mais on se soigne ;o)
On dit de nous que notre techno est d'enfer (dixit Smile). On vous mijote en ce moment de nouvelles références et une nouvelle version qui font que vous allez bientôt nous adooorer! Ludovic, tu nous audite quand tu veux!
PS: excellent ton post sur le ROI d'un site web
Ciao

Denis    20 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je suis client de Cybershop depuis quelques années et en suis à me demander si on parle bien de la même entreprise...

-------------------------------------------------
Commentaire modéré
------------------------------------------------

Roy    16 février 2011 Répondre à ce commentaire

Bjr,

merci pour votre commentaire. Votre témoignage faisant état d'un cas personnel puisque que vous êtes client de Cybershop, il me semblerai plus honnête vis à vis des lecteurs et de Cybershop que votre témoignage ne se fasse pas sous couvert d'anonymat. C'est la règle sur ce blog. Vous pouvez dire ce que vous pensez, mais il faut assumer ses propos.

J'ai donc modéré votre commentaire.

Merci de votre compréhension.

Vous pouvez me contacter directement contact@ludovicpassamonti.com si vous souhaitez que nous en parlions.

Cdt,

Ludovic    16 février 2011

Bonjour,

Qui dit opensource, dit licence libre, est-il possible de voir cette fameuse licence ? Je l'ai ardemment cherché sur le site mais je ne l'ai pas trouvé.

Quelqu'un a une copie ?

Thomas    17 février 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour

Vous pouvez consulter le lien suivant pour comprendre la différence entre Open Source et logiciel libre

http://www.cybershop.fr/cybershop-est-une-solution-open-source.html

Cdlt
Michael

Michael    17 février 2011 Répondre à ce commentaire

@Michael, on est d'accord qu'il ne faut pas confondre opensource et gratuit, mais il est très bien dit dans les liens du lien que vous citez, l'Open Source Initiative (OSI) définit qu'un logiciel opensource est un logiciel :
- que l'on peut utiliser sans restriction
- que l'on peut étudier sans restriction
- que l'on peut modifier sans restriction
- que l'on peut redistribuer sans restriction
Sans avoir une copie du contrat ou licence, il est difficile de savoir si ces libertés sont respectées.

Prenons un exemple fictif de logiciel opensource :
Imaginons une société qui édite un logiciel, elle le vent 2000€ pièce à tous ses clients. Mais elle ne publie pas le code source sur son site. Si je suis client, j'ai donc payé 2000€ pour avoir une copie du logiciel, je peux utiliser le logiciel sans aucune restriction, j'ai eu une copie du code source pour l'étudier et/ou pour le modifier. Enfin je peux redistribuer ce logiciel ou ma version modifié comme bon me semble, je donc le donner à mes voisins, mes enfants ou le vendre 30 000€ pièce à mes concurrents. Et ce sont ces libertés qui me garantissent que le logiciel est bien opensource selon l'OSI.

PS: Si le sujet vous intéresse, voici la traduction française de la définition d'opensource : http://ocmartialarts.unixboxen.net/web/definition-open-source.pdf

Thomas    17 février 2011 Répondre à ce commentaire

Salut à tous...
J'ai eu tellement de mal à me vendre que j'ai décider d'arrêter mon activité.
Je vendais du prestashop à moins de 2000€ autant vous dire que je bossais gratuit !
Je vous dit même pas que les domaines l'hébergement et le template était compris car je pense que vous m'assassineriez...
Bref je rentre dans le "rang" et me trouve un job de webmaster à temps complet.
Cool ! un seul projet sur lequel bosser contre au moins 5 avant (y compris du full flash AS3) je vous raconte pas la vie de famille.
Je prend la mains sur un magento comunity qui à couter plus de 100 000 €.
Oui c'est possible, c'est pas le problème...
Le soucis est que c'est moi qui bouche les conneries du prestataire et rare sont les prestataires qui maitrisent vraiment les solutions open sources qu'il vendent !
Mettez vous ça une bonne fois dans le blog... C'est pas l'habit qui fait le moine !
En d'autre terme il y à du OsCommerce (soit disant mort) qui marche mieux que du Magento ! Comme du Prestashop (ouais le miens !) qui marche mieux qu'un je sais pas quel versions "Entreprise" développer à plus de 100 000€ !
Le choix de la plateforme n'y est pour rien ! c'est les compétences des gens qui les mettent en place qui fait toute la différence et bien évidement, l'accompagnement !
Tout à un prix et c'est au client de choisir et de vérifier les compétences de son prestataire...
Si les boutique ne sont pas rentable en france c'est que nos prestataire ne sont pas à la hauteur.
L'êtes vous ? vous qui lisez ces lignes ? Vous seul savez que non. Vous ne seriez pas là si non, vous seriez au boulot !
Moi je suis passer par ici par hasard car je galère sur un point technique précis et qu'aussi riche que le web peux l'être, il n'y a pas de solutions pour moi, je dois m'y coller tout seul ! Pas de modules ! pas de forum ! rien !
Et je ne partagerai pas ! Je vends ! même si c'est pour du Magento !
Ce que je cherche ? un moyen de changer mes P***** de customs options dans mon panier sur Magento ! Et ouais on peu pas en natif !
Et je trouverai seul car mon prestataire à 100 000€ n'en sait rien !
Le nom du prestataire ? Il est pas ici mais vous seriez étonner !
Bonne immobilisme au e-commerce français ! Et longue vie au passionnés qui mettent les mains dans le cambouis !
Inutile de me répondre je pense que je reviendrai pas par la j'ai autre chose à faire, j'ai des dead line de malade !
PS: comment j'ai trouver ton blog ? je me suis perdu en cherchant mon problème Magento, Désolé d'avoir posté, ça m'a pris d'un coup, je me suis senti concerné ici.
Et vous battez pas surtout, c'est pas ici que vous signerez le contrat du siècle !

Lirim    26 mars 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

j'ai trouvé l'article intéressant, ainsi que la discussion qui s'ensuit.

Tout d'abord, je tiens à dire qu'en tant que développeur professionnel, je trouve normal de tirer des revenus soit de la vente d'un logiciel qu'on a développé, soit de "vendre un logiciel gratuit" (comme dit plus haut) du moment qu'on offre des prestations solides autour (mise en place, design graphique, personnalisation du code, formation...). Après tout, c'est la source de revenus de sociétés comme PrestaShop et cela semble bien marcher pour eux, et pour les multiple prestataires autour.
Et cela marche parce qu'un très faible partie des e-commerçants ont les compétences pour faire ça. Bien sûr, on peut installer le logiciel sans trop de difficultés, installer un thème tout prêt, quelques modules, c'est devenu facile. Mais pour avoir une boutique vraiment personnalisée, il faut quelques compétences en HTML & CSS (c'est pas difficile à connaître, plus dur à maîtriser...), voire en programmation... C'est aussi le choix entre investir un temps assez considérable dans les considérations techniques, ou le même temps dans la gestion de la boutique : gestion des commandes, référencement, etc.

Cela reste difficile pour ceux qui se lancent : ils ont souvent peu d'argent au départ, qu'ils veulent souvent investir dans un stock plutôt que dans une boutique, et la perspective de débourser quelque milliers d'euros alors qu'ils ont moins de 1 % de chances de réussir peut intimider... :-)

Cela dit, j'ai quand même bondi (mentalement) quand Cybershop clame être open source. Je crains que qu'il n'ait lu que l'article Wikipedia sur l'open source et ne soit pas allé aux sources (sic). Je plaide ici l'ignorance plutôt que la mauvaise foi...
Comme pointé plus haut, on voit dans http://www.opensource.org/docs/osd qu'il faut :
- une "license". J'emploie le terme anglais car Cybershop semble confondre les termes : "vous pouvez personnaliser votre licence en ajoutant des fonctionnalités", "licence d'exploitation" utilisé un peu partout dans le site.
La "license" est un document précisant les conditions d'exploitation du logiciel fourni, et censé être en accès libre (qu'on sache de quoi il s'agit avant d'acheter). Je n'ai pas vu de lien vers la licence/license sur la page expliquant le caractère "open source" de Cybershop. Ni avec une recherche rapide sur le site (au passage, les liens fournis par la recherche sont obsolètes).
- Entre autre termes, je vois : "Free Redistribution" - si j'ai le source, j'ai le droit de le redistribuer, voire le revendre ; "Derived Works" - je peux changer le source et distribuer le résultat (sous la même licence), soit avec le source originel, soit sous forme de patches ; etc.

L'un des intérêt de l'open source est que justement si quelqu'un fixe un bug ou ajoute une fonctionnalité, il peut partager son code. Cela bénéficie à la communauté, y compris à l'éditeur lui-même, bénéficiant d'un grand nombre de testeurs et de développeurs "bénévoles".

Cybershop a parfaitement le droit d'être un logiciel propriétaire avec accès au code source, c'est une pratique ancienne (antérieure aux mouvements OSI/FSF), et l'éditeur n'a souvent pas le choix avec les langages interprétés (PHP, ASP, JavaScript...). Mais ne clamez pas être open source si vous ne l'êtes pas, c'est limite de la publicité mensongère.
Inutile d'entretenir une confusion qui ne peut que nuire à la société.

Philippe    18 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.