Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des nouvelles fonctionnalités chez Wizishop, Oxatis et 42stores

22 mai 2011Commentaires (15)

Les plateformes e-commerce en SaaS ne chôment pas ces derniers mois pour proposer des nouvelles fonctionnalités à leurs clients.

Une gestion plus efficace du catalogue produits reste un enjeu majeur pour les e-commerçants, et notamment la gestion directe des places de marché depuis son back office.

La logistique est aussi au coeur des préocupations.


Chez Wizishop

wizishop.jpgWizishop continue d'améliorer la gestion de son catalogue produit et la logistique avec 2 nouveautés :

« SpeedyChange » est un ensemble d'actions qui permettent d'appliquer des changements à une sélection de produits et permettre de gérer son catalogue produit plus efficacement.

  • Appliquer ou supprimer une remise
  • Appliquer une marge
  • Configurer le stock
  • Ajouter ou supprimer des variables
  • Changer l’état du produit
  • Mettre les produits sélectionné sur la page d’accueil
  • Mettre en nouveautés
  • Supprimer les produits
  • Modifier les catégories
  • Modifier la marque du produit

Les factures, bons de préparation et bons de livraison personnalisables. Il suffit de personnaliser l'apparence de chaque document avec son traitement de texte, puis de charger les fichiers dans le back office. Les différents documents seront alors automatiquement générés en PDF à partir de leur gabarit personnalisé pour chaque commande.

 

Chez Oxatis

oxatis.jpgDe très belles nouveautés annoncées par Oxatis la semaine dernière lors de leur convention annuelle Les Journées Oxygènes.

SmartFeeds est un outil d’analyse des flux de produits publiés sur les moteurs marchand, pour mesurer, optimiser et comparer leurs actions, et maîtriser leur retour sur investissement.

MarketPlace Manager Amazon. Après l’intégration d’eBay en début d'année, c'est au tour d'Amazon. Il permet de :
- publier les produits sur ces sites de référence
- gérer le cycle de vente depuis l’administration d'un site Oxatis
- synchroniser les stocks entre ces places de marché et un site Oxatis
- suivre les commandes de façon centralisée
- transférer les commandes vers le logiciel de gestion utilisé.

L'application FaceBook permet l’intégration d'un catalogue à une page FaceBook. Les produits du catalogue Facebook renvoient vers les fiches produit originales sur le site Oxatis.

L'application iPad. Après l'application de suivi des commandes sur iPhone (Mobile Assistant), Oxatis l'adapte pour Ipad avec des outils d’analyse et suivi étendus.

 

Chez 42stores

42stores.jpgGestion de la duplication des produits. La fonctionnalité de gérer des options, des attributs produits en grand nombre sur votre boutique.

L'export simplifié de votre catalogue produit dans les guides d'achats Google shopping, Twenga, Kelkoo, Le Guide.

Intégrationde de Kekoli pour contrôler les expéditions

et un nouveau Partenariat Mondial Relai.

21:09 Publié dans Actualité e-commerce, Prestataires e-commerce | Lien permanent | Commentaires (15) | | | |  Imprimer

Commentaires

Sont en forme nos amis d'Oxatis en ce moment, belles nouveautés ce mois ci. Nous, nous travaillons sur un truc (très) sympa pour fin juin !

Olivier@42stores    23 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Salut les gars... damned, ça bouge en ce moment sur les plate-formes... Rentashop, de son côté, a mis en place la nouvelle version de son backoffice en beta (avec plein de nouveautés dedans) et prépare toute une série de grosses nouveautés d'ici à la rentrée (premières sorties à partir de juin).

François    23 mai 2011 Répondre à ce commentaire

J'avais oublié de défendre ma paroisse : ca montre bien que les plateformes de e-commerce évoluent beaucoup plus vite que les logiciels Open-source maintenant !

Olivier@42stores    23 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Salut Olivier,

C'est vrai que les plateformes Saas sérieuses ont un rythme d'évolution assez important et régulier depuis quelques mois. C'est au grand bénéfice des utilisateurs.
Je note des mises à jours fonctionnelles en moyenne tous les 3 mois chez les principaux éditeurs du marché, ce qui était loin d'être le cas, il y a tout juste 2 ans.

Dans les logiciels open source, il me semble que seul Prestashop avance aussi vite et fais des mises à jour / évolutions tous les mois.

Ludovic    23 mai 2011

Pareil chez PowerBoutique avec la V 4.5 qui sort ce mois-ci

tom    23 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Très juste, Olivier... c'est bien parce qu'on est convaincus du principe de la plate-forme qu'on les a créées, ces solutions ecommerce non ?

Tiens, pour rebondir sur le sujet, la question du "oui, mais je ne suis pas propriétaire de mon code source", lorsqu'on compare Open Source et plate-forme SaaS... en voilà un excellent sujet de billet. Il y a beaucoup de choses à dire sur ce point précis "qu'est ce que la propriété de ma boutique ?"

François    23 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Ludo > Merci pour ce billet et la mise en avant de nos nouveautés.

François > C'est vrai que c'est une réflexion qui revient très souvent chez nos clients également. Un vieux reflex qui n'a plus beaucoup de sens aujourd'hui ! Les solutions évoluent sans cesse et le seul intéret des e-commerçants est d'être propriétaire de leurs clients, leur catalogue produit et de leur design. Mais, comme tu le dis, cela mériterait un billet complet...

Grégory    23 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Bientôt les plateformes en Saas feront aussi bien CMS préférés.

Jérôme    25 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Merci pour cet article, car il tombe à point pour nous qui cherchions une solution à exploiter. Bravo !

Family Movie    27 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Par expérience, les plateformes ne développent que si c'est très demandé ou très porteur. Difficile d'avoir du développement personnalisé chez eux.

Difficile aussi avec 300 sites par serveur parfois, de maitriser la disponibilité et la rapidité d'affichage de son site.

Lulu Nature    01 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Lulu, WiziShop a cette particularité de pouvoir faire des développements sur mesure et ainsi faire évoluer la boutique selon ses spécificités.
Nous faisons du dropshipping pour certains, des processus de commande spécifiques pour d'autres, des connexions avec des logisticiens, etc.

Grégory    02 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Lulu Nature, je confirme ce que dit Grégory : si les "veilles" plateformes ecommerce n'avaient pas été conçues avec avec la flexibilité nécessaire pour pouvoir proposer des développements spécifiques, nous avons travaillé dans ce sens sur 42STORES.

Techniquement : nous travaillons avec un système d'API interne pour que tous les développements spécifiques puissent suivent les versions de la plateforme sans nécessiter d'évolution !

Nous distinguons 2 types de développements : ceux qui sont vraiment unique (interfaçage avec d'autres systèmes privés en général), et ceux qui pourrait aussi être utiles à d'autre (par exemple la liste de naissance http://www.ookoodoo.com/ que nous sommes en train d'intégrer). Dans ce dernier cas nous prenons en charge la moitié des couts de développement !

Olivier 42STORES    03 juin 2011 Répondre à ce commentaire

bonne évolution de ces plateformes SAAS constatée ces dernières mois , chose qui est quasi absente les années dernières

chahid    06 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Il semblerait que cela bouge effectivement en ce moment du côté des SaaS, ces offres clés en main sont de plus intéressantes pour se lancer dans l'e-commerce de façon cadrée !

Gibmedia    06 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Evolution absente depuis quelques années ? Tu exagères Chahid !

Ca n'a pas arrêté, nous sommes là depuis 2005 et on arrête pas... au point ou justement on manque de temps pour communiquer sur nos évolutions. Ca a énormément bougé, surtout depuis 2008. Tout comme 42Store et Wizishop, Rentashop a été pensé pour permettre de développer tout autour et on ne s'en prive pas.

Et puis surtout une chose a évolué : c'est devenu de plus en plus difficile et ça touche à de plus en plus de domaines, donc oui, c'est fini le temps ou une solution e-commerce, c'était un bloc de code brut de fonderie et "demerden sie dich". SaaS, ça veut dire ce que ça veut dire. Le service, c'est justement le plus des plate-formes "modernes", parce que pour sortir du lot entre 80 000 et quelques boutiques, il faut un peu plus que du software, il faut de l'imagination, du talent, des compétences et une vision... et beaucoup de travail, comme pour un album d'Astérix (private joke).

Voilà :)

François    06 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.