Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Structure d'une fiche produit e-commerce efficace

13 février 2014

Le but de la fiche produit est de convaincre le visiteur que le produit qu’il a sous les yeux est exactement celui qu’il lui faut, mais le véritable enjeu est, qu’il doit l’acheter sur votre site, et pas ailleurs !  Nous savons qu’un visiteur fait souvent plusieurs visites sur un site avant de prendre sa décision d’achat, qu’il va comparer les offres. D’ou l’importance de faire une première bonne impression pour le faire revenir.

Cet acte d’intérêt se traduit par 1 seule action : faire ajouter le produit au panier. Toute la structure d’information, tous les outils doivent être tournés vers cet unique objectif, pour séduire, informer, rassurer, et lever les objections possibles.

Pour information, le Taux d’ajout au panier que vous pouvez mesurer via Google Analytics est l’indicateur de performance d’une offre pertinente présentée dans une fiche produit efficace. Sur un site e-commerce qui fonctionne bien, il se situe entre 7% et 10%.

L’exercice de conception d’une fiche produit n’est pas si simple qu’il en a l’air, car il faut souvent donner beaucoup d’information, et les placer dans un espace restreint. Le point essentiel est donc de faire le tri entre l’information prioritaire et l’information secondaire, et de valoriser cette première de la meilleure manière possible.

Skeelbox, agence de conseil e-commerce apporte une réponse dans la maquette (wireframe) fourni dans son article Anatomie d'une fiche produit e-commerce optimisée.

 

22:51 Publié dans Ergonomie et webdesign | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Imprimer

Que faire en 1er pour optimiser son taux de conversion ?

05 février 2014Commentaires (4)

taux-de-conversion-ecommerce.jpgLa plupart des e-commerçants qui cherchent à améliorer leur taux de conversion ont le réflexe d’incriminer en premier lieu la qualité de leur site :
« Je vais faire un audit pour identifier les points faibles, puis faire une refonte de l’interface pour optimiser le parcours client, rajouter des fonctionnalités de merchandising et des outils de relation client, etc. »

Quelques uns auront une approche plus « scientifique » et itérative en faisant de l’A/B testing régulier.

Voila globalement à quoi se résume la solution pour tenter de grappiller quelques précieux points de conversion qui vont améliorer la rentabilité des investissements webmarketing.

Mais est-ce vraiment la bonne approche ?

Que reflète réellement le taux de conversion ? Ni plus ni moins qu’une bonne adéquation entre la demande et l’offre. En réalité, beaucoup d’e-commerçants dont l’activité ne décolle pas oublient de se poser les vraies questions, celles qui n’ont rien à voir avec le site, les questions qui touchent à l’essence même du commerce et qui sont les fondamentaux d’un bon taux de conversion.

  1. Mon offre est-elle bien en adéquation avec la demande ? Quelle est sa valeur ajoutée pour le consommateur ?
  2. Mon positionnement prix est-il adapté ?
  3. Le trafic qui arrive sur mon site est-il suffisamment qualifié ?
  4. Le contenu de mon site permet-il de lever toutes les objections à la décision d’achat ?
  5. L’interface de mon site est-elle bien conçue pour générer le moins de frictions possibles dans le parcours d’achat.

C’est donc sur ces 5 points qu’il nous semble essentiel de concentrer dans un premier temps sa réflexion avant d’envisager un audit approfondi de son site.

Lire la suite pour optimiser son taux de conversion.

13:40 Publié dans Ergonomie et webdesign | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |  Imprimer