Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lonely Planet lance son site de réservation et de notation d'hôtels

03 janvier 2008

Enfin ! Ils l’ont fait ! Les éditions des fameux guides de voyage Lonely Planet ont lancé en novembre 2006 leur site de réservation d’hôtels www.haystack.lonelyplanet.com, mettant ainsi en ligne leur base de données de bons plans "logement" dans le mon entier. Surtout, le site exploite pleinement le côté communautaire cher aux voyageurs, en leur permettant de déposer leurs propres avis et notations sur chaque établissement.


La touche "Lonely Planet" sur Internet

"Haystack", que ça s’appelle. En français "botte de foin". Le crédo qui a fait le succès des guides Lonely Planet est donc toujours bien là : trouver "THE" hôtel, ce dont nous avons besoin même au bout du monde, l’aiguille dans la botte de foin, "the needle in the haystack".


Pour ce faire, un moteur de recherche simple et efficace permet de faire un choix par pays puis par ville, en prenant en compte la particularité des établissements pour voyageurs. Il y a donc une possibilité de choix de chambre à plusieurs (recommandé pour se faire des amis le temps d’un soir, ou trouver des compagnons de route), en couple, ou seul.

Les établissements répertoriés sont fidèles à l’esprit des guides papiers et de leurs lecteurs, en majorité des voyageurs ayant soif d’aventure et de découvertes locales : les backpackers (hôtels pour routards) déjà répertoriés dans les guides sont présents, mais aussi les hôtels de catégorie supérieures, ainsi que les grandes chaînes hôtelières. Le prix des chambres s’affiche directement dans la monnaie de son choix (USD, Euro, ou Livre) ce qui évite d’avoir à perdre du temps pour trouver le taux de conversation de la monnaie locale et avoir un repère de prix plus parlant quand on voyage dans la zone hors euros. Le voyageur puriste dira que ça perd un peu de son charme car les monnaies locales font déjà partie de l’esprit du voyage. Mais, là, il faut avouer que c’est bien pratique, car dans le guide papier, en tant que Français, il faut jongler avec le taux de conversion local où avec le dollar.

Les fiches détaillées par établissement (services et commodités disponibles, informations pratiques, plan de localisation, indication d’accès, diaporama photos) sont très complètes, avec notamment la revue effectuée par un expert Lonely Planet. Cette personne ayant visité l’hôtel de manière anonyme, il n’y a pas de complaisance. C’est bien, l’auteur le dit, ça craint, il le dit aussi.

Seul bémol, la base de données des hôtels est encore peu fournie par rapport a son potentiel, puisque seuls les établissements ayant un système de réservation via Internet sont présents. Hors, les vrais hôtels pour routards sont rarement dans cette démarche "d’internetisation", car vivant allègrement du passage et du bouche à oreille.


L’esprit communautaire des voyageurs

Le Lonelyplanet a aussi construit son succès sur l’état d’esprit communautaire et d’entraide qui anime ses lecteurs. On se passe les bons plans, partage les galères à éviter, mais surtout, on remonte des informations toutes fraîches aux auteurs du guide qui peuvent ainsi mettre à jour l’édition suivante sans avoir à se déplacer nécessairement dans le pays. Un précurseur du web 2.0 ? Oui. Cela leur assure ainsi une qualité et une fiabilité d’information qu’aucun autre guide de voyage papier n’a su produire à ce jour.

Sur le site, c’est pareil. En ouvrant un compte, toute personne peut laisser un commentaire relatant son expérience à l’hôtel où il a séjourné, confirmant ou infirmant l’impression de l’expert Lonely Planet, complétant les informations pratiques (les meilleurs chambres à réserver, un bar sympa à côté, ...) Enfin, tout bon plan de logement ne figurant pas sur le site peut être ajouté. Le Lonely Planet fera le reste pour compléter la fiche.


Au final, Lonely Planet nous livre un site fidèle a lui même, fidèle à ses lecteurs, respectant la recette qui a fait leur succès bien avant l’apparition du concept marketing de web 2.0 et ses communautés d’internautes. Parions que ce site va vite devenir une référence en la matière.

11:15 Publié dans Analyse de sites | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.