Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vitesse de consommation des médias : télévision vs internet = quel impact sur la conception d'un site internet ?

25 novembre 2009

banner.jpg

Comme promis suite à la traduction d'un article précédent de Jakob Nielsen sur les différentes échelles de temps sur internet, voici une nouvelle analyse du gourou de l'usabilité et de l'ergonomie web, sur une notion qui lui est chère, et qui a nombreuses conséquences sur la manière de concevoir un site internet : la vitesse de consommation des informations en rapport avec la rapidité du processus de décision.

Résumé : la granularité des décisions de l'utilisateur est beaucoup plus fine sur le Web, qui est dominé par la satisfaction instantanée des besoins de l'utilisateur à un instant donné. Le contenu doit répondre à ce rythme rapide.


Image 9.pngJ'ai lu récemment Le Dit du Genji, le chef-d'œuvre de la littérature japonaise qui a été écrit il y plus de mille ans, et qui est largement considéré comme le premier roman de la planète.

J'espère que je ne porte pas atteinte à mes amis japonais en disant que je trouve l'action plutôt lente. C'est un livre merveilleux, mais son auteur, Murasaki Shikibu consacre de bien nombreuses pages pour décrire l'avancée d'un complot dans ses moindres détails, même les plus insignifiants.

Du point de vue historique, il y a une explication au fait que Le Dit du Genji, soit aussi long : les dames de la cours japonaise n'avaient rien d'autre à lire. C'était le seul roman existant dans le monde entier, il fallait faire durer l'intrigue. Ce n'est pas comme si Madame Murasaki avait dû rivaliser avec Stephen King ou Tom Clancy sur les étagères de la bibliothèque du Palais de l'Empereur.

Aujourd'hui, nous sommes dans le scénario inverse : tout ce que nous écrivons est en concurrence avec des milliers de milliards de pages Web, toutes à quelques clics. En conséquence, la plupart des gens lisent très peu de mots sur le Web.

La vitesse de consommation des médias a considérablement augmenté. Les lecteurs d'un roman ne s'attardent plus sur les passages décrivant en détail le style de robe d'un personnage. Sur internet ils cliquent ici, ils cliquent là, ils cliquent partout. Ils ne restent jamais plus de quelques minutes sur la même page.

La manière de consommer des supports imprimés est différente de la manière d'utiliser des sites Internet, conduisant à des nombreuses différences dans la conception de documents imprimés par rapport à ceux destinés à être publié sur internet.

 

Critères de différenciation entre les médias

Tous les médias évoluent rapidement de nos jours. Comparez une ancienne émission de télévision avec une émission actuelle et vous verrez que le rythme de l'action est beaucoup plus soutenu. Et, entre la télévision et le Web, il existe de nombreuses différences qui aboutissent à une vitesse nettement plus rapide des médias en ligne.

 

Télévision

Internet

Audience

Masse : tout le monde regarde les mêmes chaînes de base, la programmation doit permettre de contenter le plus grand nombre de personnes d'un coup.

Niche : chaque personne peut rechercher quelque chose de particulier, au moment où elle le décide.

Usabilité

Appuyez sur le bouton ! Facile.

Naviguez, lisez cliquez,... demande un effort intellectuel.

Technologie

Faible : ne peut pas faire autre chose que diffuser des images, n'offre pas de fonctionnalités.

Puissant : peut faire presque tout, offre beaucoup de fonctionnalités.

Accès principal à l'interface utilisateur

Rendez-vous à la même heure, sur la même chaîne.
A la semaine prochaine !

Recherche et navigation dans le contenu.

Expérience utilisateur

Passive : Asseyez-vous et laissez le programme se dérouler comme le réalisateur l'a décidé.

Active : se pencher en avant et de décider où vous voulez aller à tout moment.

Flux

Linéaire.

Hypertexte.

Distractions

Aucune (sauf la tentation de faire autre chose pendant les interruptions publicitaires). Vous restez concentré sur l'émission que vous regardez actuellement.

Nombreuses : d'autres fenêtres, onglets, et liens en tout genre vous invitent à cliquer dessus (et vous feriez mieux de vérifier vos emails, ou votre profil Facebook dans la minute, au cas où quelque chose d'important vient de vous être envoyé).

Propriétaire

Grand groupes de communication uniquement car il est extrêmement coûteux de faire fonctionner un réseau de diffusion.

Les moyens de production et de diffusion du contenu sont entre les mains de tous.

Les coûts de production

Elevés.

Faibles.

Le contexte social

Souvent avec d'autres personnes, en famille dans la même pièce.

Habituellement seul, au bureau ou chez soi.

Relation avec les marques

Basée sur des images et des slogans.

Basé sur l'expérience.

Bon pour la publicité?

Oui (cf ...créer du temps de cerveau disponible...).

Non (sauf la recherche et les annonces classées).

 

434324.jpgBien sûr, je prends un raccourci quand je dis que la télévision est simple d'utilisation et sans fonctionnalités. Pourtant, un simple regard sur une télécommande montre qu'elles ne se sont pas beaucoup améliorées depuis des années. En effet, les gens n'utilisent pratiquement aucune des fonctionnalités avancées de leur télévision. Du coup, l'expérience utilisateur qui en résulte est assez simple : allumez la TV, installez-vous dans le fauteuil, et profitez du spectacle.

Image 1.pngA l'inverse, internet a des fonctionnalités puissantes, n'est pas linéaire, et est axé sur l'utilisateur. Il capable d'offrir une réponse immédiate et personnalisée aux besoins des utilisateurs en fonction de leurs requêtes dans les moteurs de recherche. Le développement des applications web sur téléphones mobiles apporte encore plus d'instantanéité à ce mode de consommation, à tout moment de la journée.

Comparé à la télévision, internet offre également une granularité bien plus fine de contrôle par l'utilisateur:

  • Quand vous regardez la télévision, vous prenez une décision toutes les 30-120 minutes : vous choisissez une émission ou un film à regarder, et le temps s'arrête pour 1h30. C'est reposant.
  • En surfant sur le Web, vous prenez une décision chaque 10-120 secondes : partir ou rester sur cette page? Partir ou rester sur ce site? Où il faut cliquer maintenant ? Où il faut cliquer ensuite ? C'est un peu plus stressant.

 

L'addition de toutes ces différences explique le rythme rapide de l'utilisation du web par rapport à celui de la télévision (et par extension aux autres médias traditionnels). Lorsque vous développez des services, rédigez des contenus, ou créez un design pour le Web, n'oubliez pas que ce médium a une vitesse beaucoup plus rapide que les médias classiques.

Article original en anglais Velocity of Media Consumption: TV vs. the Web, par Jakob Nielsen.

 

Quelles sont les conséquences de ce constat sur la conception d'un site internet ?

A la lecture de cet article, il va s'en dire qu'on ne peut pas aborder la conception d'un site internet de la même manière que tout autre support de communication.

Le texte

Il faut porter une attention particulière à l'écriture web qui se distingue de l'écriture papier sur la forme (mise en page) et sur le fond (clarté du discours) :

  • Structurer clairement les différentes parties du texte (1 idée = 1 paragraphe).
  • Rédiger un titre d'article, un résumé de l'article, des sous-titres de paragraphe reprenant l'idée principale, une conclusion.
  • Choisir des mots justes.
  • Illustrer autant que possible avec des visuels ou graphiques les propos complexes.

Les images

Ne pas surcharger les pages d'information si cela ne s'avère pas nécessaires, car il y a des conséquences sur la visibilité des informations principales, mais aussi sur le temps de chargement de la page. Et cela fait aussi partie des critères importants à prendre en compte (lire à ce sujet l'article sur les différentes échelles du temps sur internet).

Les vidéos

Les tests utilisateurs indiquent que la plupart des vidéos sur internet devraient être courtes, entre 2 et 10 minutes maximum (ce n'est pas moi qui le dit, c'est Jakob !)

Le webdesign

Le design joue aussi un rôle très important car il va influencer directement le visiteur dans les nombreuses petites décisions qu'il doit prendre au cours de son parcours dans le site. Comment ? En lui fournissant des repères visuels qui lui permettront de s'orienter plus facilement dans le site, et en l'aidant à identifier les informations essentielles des informations secondaires.

  • Le menu de navigation est clair, et simple à utiliser. Il permet un accès rapide aux niveaux de contenu sous-jacents.
  • Les boutons d'actions ou fonctionnalités importantes sont toujours bien visibles et compréhensibles.
  • Les liens importants sont plus mis en valeur que les liens secondaires.
  • Les titres et sous-titres des articles peuvent être dans une couleur différente du texte pour bien identifier les différentes parties, et les idées principales.

L'interactivité

Enfin, en aidant l'utilisateur du site à comprendre ce qu'il se passe lorsqu'il déclenche des comportements fonctionnels au fur et à mesure de sa visite :

  • Lors du remplissage d'un formulaire, indiquer l'emplacement des champs erronés ou oubliés, et afficher un message spécifique à chaque champs.
  • Lors du clic sur le bouton d'achat d'un produit, dire qu'il a bien été ajouté au panier.
  • Indiquer le temps de téléchargement d'un élément plus lourd que la normale tel qu'une vidéo, une animation Flash, ou un PDF.

 

La somme de toutes ces petites choses fait qu'il gagne un temps précieux lors de ses visites, et qu'il appréciera d'autant plus les sites qui s'inscrivent dans sa logique de consommation rapide et efficace de l'information.

12:31 Publié dans Reflexions sur l'e-commerce | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.