Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Peut-on encore ré-inventer le site Internet ? Il semblerait que oui

25 juin 2009Commentaire (1)

Image 6.png

Il y a des initiatives assez remarquables qui me font penser que la créativité dans le domaine du site Internet n'est pas prête de s'arrêter, et que nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle génération de sites, qui romprait totalement avec les standards figés que nous connaissons depuis 15 ans (le bon gros header graphique en haut, la barre de navigation juste en dessous, vous voyez le genre....).

Voici donc 2 exemples de sites qui ne ressemblent à rien de ce que vous avez pu voir auparavant, et qui changent la donne en la matière :

  • - le site Internet de Skittles
  • - Le site de l'agence Boone Oakley

Le site de la marque Skittles

Le premier date de quelques mois maintenant, et a fait grand bruit lors de sa sortie (du buzz quoi ...). Il s'agit de Skittles.com, le site de la marque des petits bonbons multicolores. Le concept du site est le résultat d'un constat simple : pourquoi travailler à créer du contenu et de l'information pour parler de la marque Skittles et de ses produits sur Internet, alors qu'il existe déjà une somme d'information pléthorique sur le sujet, crée par des consommateurs de la marque ?

  • - Wikipedia possède un article complet sur la marque et ses produits,
  • - des vidéos des spots de pub TV, des remakes, des parodies, sont envoyés tout les jours sur Youtube, Dailymotion et autres plateformes de partage video,
  • - idem pour les photos sur Flickr,
  • - les fans de Skittles se regroupent et partagent des information sur Facebook,
  • - ils discutent entre eux en temps réel sur Twitter.

Que demander de plus ? Juste un système qui permet d'accéder à tout cela depuis un point d'entrée unique.

Voila donc ce qu'est devenu le site Skittles.com : un simple module d'accès (en rouge sur l'écran ci-dessous) à tout ces contenus crées sur Internet par les consommateurs de la marque.

La page d'accueil donne immédiatement sur Twitter, et scanne en temps réel toutes les discussions qui ont lieu sur le mot clé "skittles".

Image 4.png


La page Produits renvoi sur Wikipedia, la page Media sur Youtube et Flickr, La page Tchat sur Twitter. On ne peut pas faire plus simple je pense.

Image 1.png


Image 2.png

Image 3.png
L'approche créative et l'initiative sont donc excellentes. L'approche au niveau du marketing relationnel l'est un peu moins. Beaucoup de spécialistes pointent du doigt la faiblesse du dispositif pour permettre d'entretenir un relationnel fort entre la marque et ses consommateurs. Avec ce site, Skittles se positionne en tant que diffuseur de l'information qui la concerne, et non en tant qu'acteur de cette information. Pour une marque, c'est un peu le comble. Mais ça, c'est un autre débat.

Voici 2 articles qui permettent de creuser le sujet :


Le site de l'agence Boone Oakley

L'autre exemple est celui de l'agence américaine Boone Oakley, et m'a tout simplement scotché d'audace et d'originalité. Le site est en fait une vidéo (une série de vidéos plus exactement) hébergée sur Youtube. Voici la page d'accueil.

Image 5.png
Remarquez les cases à gauche dans la vidéo, qui servent de menu contextuel. En cliquant dessus, on passe à la vidéo suivante, hébergée sur une nouvelle page de Youtube. Essayez pour voir.


Là où le concept est très fort, c'est que chaque vidéo (et donc le site entier) bénéficie de toutes les fonctions virales et sociales de Youtube, pour permettre de diffuser les vidéos à ses contacts, dans d'autres media sociaux, sur les blogs, ou de laisser simplement des commentaires (qui ne tarrisent pas d'éloge et contribuent à la notoriété de l'agence).

Je serai curieux de connaitre le nombre de contacts entrants qui a été généré grâce à ce site.


Le point commun entre ces 2 sites : les media sociaux.

Et oui, aucun de ces 2 concepts de site n'aurait pu exister sans l'existence des media sociaux, et du User Generated Content. Le design façon Web 2.0 c'est une chose, fondre son site dans le Web2.0, voila une nouvelle voie que les créatifs peuvent aussi s'approprier.

Si vous avez d'autres exemples de sites internet qui valent le détour, n'hésitez pas à m'en faire part.

16:29 Publié dans Communautés et entreprises | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |  Imprimer

Commentaires

Super intéressant ton article !!! Je vais de suite checker ces deux sites !
Vu la place que prennent les médias sociaux sur internet, c'est très important de montrer quelles passerelles se mettent en place entre les entreprises et ces médias…
Les possibilités sont infinies sur internet, et c'est chouette de savoir comment elles se développent !

J.K.    25 juin 2009 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.