Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview e-commerce : Karin Warin, fondatrice de Pense-a-elle.com, site de cadeaux pour les hommes qui pensent à leur femme

20 juin 2010Commentaires (7)

Image 3.png
Dans cette interview d'e-commerçante normande (honneur aux femmes cette semaine), je vous propose de découvrir un site au concept original, qui va sûrement retirer une épine du pied à tous les hommes bien élevés mais en manque d'inspiration (et d'organisation), dès lors qu'il s'agit de faire un cadeau à la femme qui hante leurs pensées, même au dernier moment.

Découvrez le parcours de Karin Warin, qui en l'espace de 8 mois à su brillament trouver sa place sur le marché très encombré du cadeau.


Bonjour Karin,  expliques-nous ton parcours ?

DSC_2477.JPGJe viens de l’industrie, où j’ai réalisé une grande partie de ma carrière, après avoir obtenu mon MBA en affaires internationales, entre export, achats et réduction de coûts.

Quand j’en ai eu ras le bol des pièces de tôlerie, des procédures incessantes des grands groupes, j’ai senti que j’étais prête à créer ma propre entreprise, de petite taille certes mais avec une grande liberté d’actions.


Passer de l’industrie au e-commerce de cadeaux, c’est un sacré changement ! Comment cette idée t’est venue ?

Dans ce monde industriel justement, j’étais entourée majoritairement d’hommes, avec un point commun : La question fatidique de savoir si : « t’as pas une idée de cadeau pour ma femme » ! Avec le même stress et désarroi de peur de ne pas faire le bon choix, de s’y prendre au dernier moment et de décevoir la bienheureuse à gâter.

Pense-a-elle.com est donc né du bon sens, conforté par une étude de marché qui confirmait en effet que les hommes, pressés et en manque d’inspiration, avaient besoin d’être guidés dans le choix du cadeau pour  les femmes de leur vie.

J’ai muri le concept pendant 1 an, le temps de faire une bonne étude de marché, de bine définir mes besoins, imaginer le site. Surtout, je continuais de travailler en parallèle.

Quand je me suis senti prête, la réalisation du site a été bouclée en 3 mois.

 

Concrètement, que propose Pense-a-elle.com ?

Alors, sur Pense-a-elle.com les hommes peuvent trouver :

La clientèle de Pense-a-elle.com est très révélatrice d'un état d’urgence : les envois les plus importants ont été réalisés 3 jours avant noël, lorsque j’ai fait une promo sur le blog Commeuncamion avec le prix du chrono au prix du colissimo. J’ai vu les retardataires affluer entre le 19 et le 22 décembre…Que des hommes !

pense-a-elle.png


Quelles actions de communication as tu mis en place pour lancer le site ?

Tout d’abord, je fais le référencement naturel moi-même. Je n’y connaissais rien alors je me suis formée. J’ai lu 2 excellents livres sur le sujet écrit par des experts reconnus, et je me suis lancé. En complément, je benchmarke beaucoup pour identifier les bonnes pratiques en la matière, je vais sur des forums spécialisés, je partage avec d’autres professionnels ou e-commerçants.

J’ai fait un peu d’Adwords à Noël, mais c’est pas le plus rentable pour moi.

J’ai fait une campagne de promotion avec des blogueuses influentes. J’ai travaillé avec une attachée de presse spécialiste du Web qui a identifié 5 blogs dans ma cible, et elles ont rédigé un billet sponsorisé sur Pense-a-elle.com.
Au delà d’un gros afflux de visites pendant une dizaines de jours, cela m’a permis d’avoir des bons backlinks.

Je testé depuis mi-mai une action de co-marketing avec la société Leadshare (NDLR : Spécialiste de la génération de trafic via des opérations de co-marketing) sur un carnet coupon de réductions -15% spécial homme. Mon offre est insérée dans un chéquier de réduction partagé avec des gros e-commerçants. Je joint les chéquiers à mes colis, et les autres e-commerçants en font autant, me permettant ainsi d’avoir de la visibilité auprès de leurs clients.

J’ai aussi fait de l’emailing au lancement pour me faire connaître en louant une base double optin, et j’ai fait un tri sur les hommes.
C’est une opération que je juge rentable mais je ne l’ai fait qu’une fois car la marque commence à être connue et le référencement naturel commence à bien fonctionner pour générer du trafic qualifié.

Enfin et surtout, j’alimente fréquemment mon blog, le meilleur moyen de communication pour faire la promotion de mon site. J’écris, entre autre, des conseils sur les femmes, pour les hommes,  qui sont très visités. Une anecdote : « comment savoir si une femme simule… » est la page la plus visitée !

C’est beaucoup de travail car je m’astreints un rythme pour essayer de publier chaque mois, 2 billets d’humeur, 4 conseils sur les femmes, et 2 billets « produits » avec des backlinks vers les fiches produits. Mais ça vaut le coup, c’est un pilier très important de ma stratégie de communication.

Certains client devenus fidèles laissent des messages sur le blog et permettent de créer une petite communauté avec laquelle j’ai une véritable relation.

 

Le site a été lancé quand et quels sont les résultats à ce jour ?

Le site a été lancé au 1er novembre 2009 et a atteint les 4000-5000 VU/mois en moyenne sur les derniers mois grâce à toutes ces actions de communication.

Les résultats sont surtout liés au nom du site avec pas mal de visites en direct lié à la wishlist (une femme choisit ses cadeaux et envoie le lien à son entourage…) et j’ai aussi participé au concours PowerStarter initié par Cyber Elles. J’en suis la 3è lauréate. Ce fut un bon booster pour la notoriété et les ventes.

Après 8 mois de présence sur le web j’ai environ 200 visites par jour, sans campagne adwords. Pense-a-elle.com a un Pagerank de 3.

Mon taux de transformation doit être amélioré (moins de 1%)  mais le secteur du cadeau est très complexe, c’est un achat impulsif.  En termes de référencement, il est toujours plus difficile de vendre un cadeau pour femme, qu’une robe rouge à fleur. Le choix est plus subtil !


Pourquoi as tu choisi de lancer ton concept sous la forme e-commerce ?

En tant que femme et maman de 2 petites filles, il devenait important pour moi de gérer mon temps, le e-commerce offre cette souplesse. Mais il ne faut pas croire qu’on travaille moins qu’en tant que cadre dans une entreprise.

Bien au contraire !  Je travaille encore plus qu’avant mais si je veux disposer d’une heure entre 17h et 18h, je peux me le permettre. Par ailleurs, si je devais suivre mon mari dans son aventure professionnelle, je peux le faire sans renoncer à ma propre carrière puisqu’il suffit de transférer mon stock

Et dernier point, si j’ai de bonnes compétences d’acheteuse, le commercial pur me freine un peu. C’est un peu secondaire dans le e-commerce si vous maîtrisez le marketing, la prospection, elle, est passive. Ce qui correspond bien à mon tempérament.

 

Sur quels critères as tu choisi le prestataire pour créer ton site ?

J’ai choisi de travailler avec Rentashop, dont la solution était élaborée, complète et surtout simple et fluide à utiliser car je ne voulais pas perdre de temps à construire moi-même le site, et du temps j’en aurais perdu, ne sachant pas ce qu’est le développement informatique.

Je voulais aussi une écoute et un conseil car si mon projet était clair et construit, je voulais un œil extérieur capable de me dire « tu veux la porte couleur orange, mais je te conseille de la faire bleue parce que ce sera plus vendeur sur le net ». J’ai trouvé ce professionnalisme et cet engagement avec Rentashop : une équipe compétente, détendue et disponible.

 

Tu as comparé Rentashop avec d’autres solutions du marché avant de les choisir ?

Pas vraiment... je n’ai pas poussé loin les investigations car j’ai un réseau professionnel d’e-commerçants qui m’a beaucoup aidé. Je leur ai fait confiance, j’ai testé la solution pour m’assurer que ça correspondait bien à mes besoins.

J’ai eu quelques devis d’agences, mais le prix était très supérieur.


Quel regard portes-tu sur ta période de lancement ?

C’est très frustrant les débuts sur le net. A moins d’avoir un budget communication conséquent (et pourtant le mien l’est avec 10 000 euros pour la 1ère année) tu ne vois pas se profiler tout de suite les fruits de tes efforts et tu te remets en cause constamment.

Quand tu construis ce genre de projet pour t’assurer un vrai salaire, il vaut mieux envisager de ne pas te payer pendant une bonne année, voire plus, avec des palliatifs financiers sinon tu y laisses ta santé et tes nerfs. Mais quand les commandes commencent à être plus régulières et qu’elles confirment que ton projet est le bon, ce moment de plénitude vaut toutes les frustrations du début.



D’après toi, pour se lancer dans le e-commerce il faut surtout penser à quoi ?

1. Ne pas omettre que la rentabilité n’est pas immédiate.

2. Même si le site est bien conçu au départ, il évoluera, alors ne cherchez pas la perfection !

3.  Ne pas s’isoler : Je fais partie de diverses associations : Mompreneurs, Normandie Pionnières, le club Normands des entrepreneurs du web… Et dans les moments de doute, ces réseaux sont un soutien fort et un réseau pertinent pour développer les opportunités.
Ces clubs m’ont énormément aidé pour nouer des contacts avec des gens du milieu internet, et pour partager des connaissances.  Aujourd’hui, je fais à mon tour profiter de mon expérience auprès de ceux qui sollicitent notre aide.
Clairement, tout ce qu’il m’arrive de bon aujourd’hui arrive grâce aux réseaux.

4. Ne pas négliger le référencement naturel : Un poste que je n’ai pas chiffré et qui aurait peut-être servi à structurer Pense-a-elle plus rapidement et voir la courbe de visite monter plus vite, c’est en plus de travailler avec un bon logiciel comme Rentashop, prévoir de construire les rayons et le référencement naturel avec une agence pro. Car oui aujourd’hui je pense savoir gérer cet aspect seule mais il faut bien 6 mois pour sentir le marché et les mécanismes du référencement naturel. Peut-être qu’un budget de départ consacré au référencement naturel et à l’adwords éviterait le stress et les réorientations pour bien trouver sa place sur le net.

 

Comment vois-tu l’avenir de Pense-a-elle ?

Il est prévu d’élargir la gamme de produits de pense-a-elle et des relations commerciales se mettent en place avec les CE. Le but est d’atteindre le seuil de rentabilité en 2011 et pourquoi pas, créer un Pense-a-lui…

L’aspect général du site m’a par ailleurs apporté un autre champ d’activité : Le coaching de futures e-commerçantes et la responsabilité d’achats pour d’autres sites. Bref, que de belles aventures en perspective…

 

Quels sont tes sites e-commerce préférés ?

  • Headict.com : L’exemple de l’exploitation d’une niche ! Tout comme Archiduchesse d’ailleurs !
  • 1001listes.com : pour sa fondatrice et son expansion !

Et 3 autres sites normands, hormis de celui de Nicolas bien sûr :

 

Merci Karin !

Comme d'habitude, voici ma petite synthèse des points qui me semblent essentiels à retenir dans l'expérience de Karin. Une chose ressort fortement de son parcours, et c'est, de mon point de vue, une des clés qui fait qu'elle réussit aujourd'hui : elle s'est très bien entourée dès le début du projet.

  • Son réseau d'abord, à travers les association auxquelles elle apartient, qui lui ont permis d'être efficacement conseillée, orientée, d'avoir des contacts privilégiés avec certaines personnes du milieu. Se lancer seul de nos jours dans une aventure e-commerce quand on n'y connait rien, c'est se lancer avec un gros handicap.
  • Ensuite, justement consciente qu'elle ne pourrait pas tout faire, elle a choisi une solution adaptée pour créer son site, qui lui facilite la vie pour la gestion de sa boutique, via un partenaire qui peut en plus la conseiller. Fabriquer un site d'e-commerce, c'est "un projet dans le projet", donc entourez-vous de personnes compétentes avant de vous lancer. Si vous ne savez pas où les trouver, contactez-moi ;-)

09:00 Publié dans Témoignages d'e-commerçants | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |  Imprimer

Commentaires

"et pourquoi pas, créer un Pense-a-lui..."
C'est des esprits comme cela qui sont prompts à réussir. Bonne chance dans votre entreprise !

Agence Wype    20 juin 2010 Répondre à ce commentaire

Très bonne idée ça! et comme Wype, pourquoi pas aussi pense-a-lui ? Bon courage Karine.

Franck    21 juin 2010 Répondre à ce commentaire

Et pourquoi à part mon site ? Hein hein hein ?

Bon ben pour la peine Karin tu m'offriras un p'tit café :)

C'est qu'on doit le prendre depuis un certain temps maintenant, on doit avoir tous les deux des choses à partager depuis le temps !!

Nico    21 juin 2010 Répondre à ce commentaire

@Wype : J'ai intérêt à me dépêcher si je ne veux pas qu'on me pique l'idée ! :-)
@Franck : Merci pour les encouragements, parfois le lundi il en faut...
@Nicolas, Parce que le tien est déjà HYPER connu ! :-) Ok pour un café, depuis le temps ! on se twitte!

Karin    21 juin 2010 Répondre à ce commentaire

Karin tu devrais déjà réserver le nom de domaine pour être certaine de ne pas te le faire piquer.

Et ça marche on se twitte pour le café ;)

Nico    22 juin 2010 Répondre à ce commentaire

Belle initiative Karin. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'à moins de 1 % de TT, il y a une jolie marge de progression.

Il y aurait quelques lacunes à corriger sur le site. Déjà grossir et remonter le prix ainsi que le bouton d'achat en haut de page, le header est sans doute trop haut et mange presque la moitié de l'écran, du coup le menu est un peu bas, etc ...

Je pense que quelques rapides modifications augmenteraient sensiblement le TT et donc, le Chiffre d'Affaires. Gagner plus sans dépenser plus quoi. :-)

Bon courage pour la suite ...

Profilm    23 juin 2010 Répondre à ce commentaire

@profilm : Merci pour ces conseils, c'est intéressant ce point de vue extérieur ! je m'y attèle !
Karin

Karin    28 juin 2010 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.