Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La boutique à 1 million de produits

30 juin 2011Commentaires (9)

...de retour de la soirée Prestashop réservée à ses agences partenaires, où j’ai eu le plaisir d’être convié.


L’ami François a déjà publié un compte rendu précis sur son blog, et Olivier a tweeté l’évènement en direct sur son compte.

Je ne vais pas vous faire de la paraphrase, mais plutôt essayer de résumer comment se présente les choses pour Prestashop et pour les clients dans les prochains mois.


En résumé

Prestashop toujours au top en Europe.

Je ne peux pas m’empêcher de vous donner quelques chiffres quand même. Prestashop, c’est désormais 76 613 boutiques dans le monde. Le compteur grimpe très TRES vite, puisque c’est 200 nouvelles boutiques qui se créent chaque jour, donc une trentaine par jour en France !

Prestashop se met à l’heure de la révolution mobile
Nous avons assisté à une démo très convaincante de la nouvelle appli mobile. Vue le potentiel du marché, Prestashop n’a pas lésiné sur les moyens.

Le multi boutique arrive à l’heure
Annoncé en version alpha pour juin lors du barcamp d’avril, le timing est respecté. Les 1ère mises en productions pourront démarrer dès Septembre. A noter que l'équipe a fait un super travail sur l'ergonomie du back-office pour gérer cette fonctionnalité très complexe.

La garantie éditeur
Plutôt destinée aux gros clients qui cherchent à se rassurer sur la qualité du produit fini, Prestashop lance une version avec une garantie payante de 180 jours, support, etc… on en saura plus bientôt.

Migration de Magento vers Prestashop
C’était le 2ème message clair en direction de Magento, après le multi-boutique. Aujourd’hui, il y a des e-commerçants qui n’en veulent plus, et qui veulent passer sur Prestashop. Autant cela pouvait être pris comme une boutade il y a quelques temps, désormais cela ne m’étonne plus. Prestashop a de plus en plus d’atouts pour séduire les grosses entreprises.


La boutique à 1 million de produitss

C’était la grosse annonce de la soirée. Les résultats d’un test de charge sur une boutique à 1 million de produits, sur une version non customisée.
But de la manoeuvre : prouver que Prestashop est techniquement capable de gérer et délivrer l’information sur tout le process de commande sans faillir. Le test a été réalisé sur une infrastructure d’hébergement puissante qui n’est pas dans les standards, mais le but était surtout de prouver que le modèle de base de données de Prestashop est suffisament bien conçu pour tenir une grosse charge sur un catalogue très important.
Les résultats sont positifs (sinon, nous n’en aurions pas entendu parler !), meilleurs temps de réponse que sur Magento, dixit Prestashop.
Les résultats détaillés sont disponibles sur demande auprès de l’éditeur.

Il reste la problématique de gestion au niveau back-office : gérer plus de 100 000 produits, c'est une autre paire de manche pour le marchand, et cela nécessite un outil adapté. Prestashop a bien anticipé de ce côté aussi avec un nouveau Store Manager, une application client externe, en partenariat avec un éditeur dont je n'ai pas retenu le nom.

 

Conclusion

La stratégie de Prestashop est limpide.

Après avoir conquis les petits et moyens projets e-commerce, l’éditeur a bien pris conscience de la faiblesse de son positionnement « petit projet » sur le marché, pour continuer son développement.

Il s’attelle désormais à prouver aux grands comptes qu’il faut compter avec eux, face à qui vous savez… Cela se traduit au niveau fonctionnel bien sûr, avec un ryhtme de releases soutenu, mais aussi au niveau du support (la garantie éditeur), et au niveau de l’image du produit.

Il va y avoir des annonces de gros clients pour la fin de l’année, si j’ai bien « interprété » la conversation avec Christophe Crémer, DG de Prestashop ;-)

Enfin, Prestashop s’ancre bien sur les tendances fortes du e-commerce, comme le mobile.

Bref, que des signaux positifs, sur le papier et sur le terrain. Ceux d’une entreprise qui opère une mutation importante, et qui se dirige à son rythme vers un positionnement de futur grand du e-commerce.

That’s all folks ! To be continued !

09:42 Publié dans Actualité e-commerce, Prestataires e-commerce | Lien permanent | Commentaires (9) | | | |  Imprimer

Commentaires

Hello :)

Pour t'apporter une précision, le serveur était un 24 core, avec un simple frontal non virtualisé avec la BDD + le frontal web (le fait de les laisser sur la même machine n'est pas une très bonne pratique mais offre un gain de 5 à 10% de perfs en supprimant la latence entre les machines)

C'est donc une architecture assez simpliste, qui n'a pas pour but d'être mis en production (on aurait appliqué d'autres recos si c'était le cas)

Un tel hébergement - sans infogérance, sans service - n'est pas très couteux.

En revanche, pour le genre de comptes intéressés par 1 000 000 de produits et ce genre de volumétrie, l'infrastructure serait plus complexe, et ce genre de client ne peut pas se permettre de choisir un hébergement sans infogérance de qualité. Les coûts montent donc et peuvent surprendre : il n'est pas rare d'avoir des solutions de hosting à plusieurs milliers d'euros mensuels chez ces comptes là.

En tout cas, cette boutique à 1 000 000 de pdts, nous allons l'optimiser, faire de nouveaux tests dessus, et la faire vivre !

Stay tuned :-)

Vincent    30 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci pour cette publication.

Toujours intéressant de votre l'évolution du discours de Prestashop ces derniers temps, surtout depuis l'annonce du rachat de Magento par eBay.

Quelques remarques sur les annonces (désolé, j'ai gros esprit critique) :

1. Protocole de tests :

Tout a fait en phase avec le commentaire de Vincent, ce type d'infra n'est absolument pas réaliste et est clairement orienté pour donner de meilleurs résultats. Un serveur de BDD + HTTP sur une même machine pour un catalogue de 1M de produits, c'est juste ridicule d'un point de vue architectural.

Par contre on imagine bien que côté perf, ne pas utiliser la couche réseau pour les connexions à la BDD aide bien :)

Ce qui aurait été intéressant également pour la partie HTTP aurait été la répartition de charge sur plusieurs frontaux, la aussi pour assurer les transactions d'un catalogue de 1M de produit, c'est juste indispensable (y compris concernant la continuité de service. Côté produit, on aurait surement de bons enseignements...

Enfin, qu'en est-il du scénario de test: nb de connexions simulées...

Si le marché cherche une solution alternative à Magento, il existe des solutions qui ont largement fait leurs preuves sur de très gros projets tout en ayant la simplicité de prise en mains de magento : elle est allemande et s'appelle OXID eSales

Implémentation récente, le site medimops.de (produits culturels) avec une base de 3.6 Millions de produits.

je finirai par le dicton suivant : "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent", en la matière que doit on penser de la stratégie de prestachop ?

xavier    30 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Par contre je suis toujours très déçu des temps de chargement des pages sur des hébergements mutualisés (même avec ttes les optimisations, modules de stats disable...), dommage qu'il n'y est pas moyen de simplement de juste lister les catégories, récupérer les produits ... un peu à la wordpress avec des fonctions simples..

Le seul moyen que j'ai trouvé pour avoir des perfs raisonnables est de mettre en cache HTML les réponses du FrontController.. super mais du coup pas mal de modules ne fonctionnent plus (meilleures ventes, ...)

eBuildy    30 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Ben à mon avis 90% des utilisateurs de Prestashop sont sur des mutualisés et avec une centaine de produits ... donc le seul test utile et réaliste pour la communauté serait sur le même environnement que 90% des utilisateurs !

ET la surprise ! Prestashop est très lent, consomme une RAM et un CPU incroyable ... le voila le vrai problème ...

Sinon, pour 90% des utilisateurs, la seule solution pour booster leur boutique et aussi faire économiser un peu de CO2 à la planète ;-) est effectivement d'installer un module de cache ou un proxy cache ... D'ailleurs ça m'étonne qu'OVH ne le propose pas, ça leur ferait de sacré économies !

Tom    26 juillet 2011

Hello Ludovic

C'était sympa de se croiser !

Et merci pour le lien ;)

Au fait, il y a une erreur sur le lien.

A bientôt
François

ZISERMAN    01 juillet 2011 Répondre à ce commentaire

Hello François,

idem ! Toujours un plaisir de discuter avec toi.
J'ai corrigé le lien. Merci.

A+

Ludovic    01 juillet 2011

C'est MagneticOne qui fait StoreManager pour PrestaShop : http://www.prestashopmanager.com/

Cela dit, je ne suis pas sûr que ca soit l'outil idéal pour gérer 1 million de référence...

David    01 juillet 2011 Répondre à ce commentaire

Heureusement que Prestashop se met au multiboutique !D'une c'est pas super ergonomique sur Magento et en plus ça coûte super cher à mettre en place.
Merci Prestashop

Elburdino    04 juillet 2011 Répondre à ce commentaire

@xavier

On a présenté ça à la soirée Prestashop en détail

Pour le nombre de connexions simultanées, nous avons préconisé une montée en charge avec phase de chauffe. En fait le plus important n'est pas le nbre d'users simultanés mais le nombre de pages vues/sec. (de toutes façons, il est bien difficile de simuler des users simultanés, car les threads Apache ont un TTL très bas...)

Le but n'étant pas de tricher, on fera d'autres tests avec une BDD séparée. Et le multi-frontal aussi, on peut même le faire en cloud si des clients le souhaitent...

J'ai plus les résultats précis en tête néanmoins on a poussé -très- loin.

;)

Vincent    06 juillet 2011 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.