Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quel est le meilleur logiciel pour créer un site ecommerce ?

04 septembre 2011Commentaires (17)

trouver-meilleure-solution-ecommerce.jpg

"Bonjour, ... pouvez-me dire quelle la meilleure solution, le meilleur logiciel e-commerce pour créer ma boutique en ligne ?"

Ou encore "Pensez-vous que la plateforme e-commerce Trucmuche est plus performante que Machinchose?" sont des questions que je reçois souvent par email.

Pas très étonnant. Compte tenue de l'offre pléthorique qui existe sur le marché, il est impossible pour le néophyte de s'y retrouver, et le besoin d'aide ou de conseil se fait vite ressentir.

Ce qui étonne plus, c'est ma réponse immédiate à ces personnes : "Désolé, je n'en sais rien".

Tout à fait ! Je ne suis pas capable de répondre à cette question en 30 secondes comme semble le penser les futurs e-commerçants qui m'envoient ces messages.


La raison est simple : il n'y a pas une solution e-commerce parfaite, mais des solutions adaptées à la configuration spécifique de chaque projet, sur la base de besoins qu'il faut définir AVANT de choisir. Et bien sûr, en fonction des moyens financiers de l'entreprise.

Pour bien répondre, il faut donc prendre le temps de connaitre ces fameux besoins (ça ne prend pas 30 secondes, ni 30 minutes, mais plutôt plusieurs heures), qui peuvent se définir par rapport à quelques critères :

Le profil de l'entreprise  / du projet : quel sont les compétences, le niveau de maturité e-commerce / emarketing du porteur de projet, ses ambitions ? Est-ce qu'on parle :

  • d'une boutique en ligne pour un auto-entrepreneur ?
  • d'un site e-commerce pour une PME qui souhaite développer un nouveau canal de vente directe ?
  • ou d'un pure player qui se lance avec des grosses ambitions ?

A chaque cas de figure, correspond une réponse différente, vous vous doutez bien que ces gens là ne travaille pas tous avec les mêmes outils.

Le nombre de produits à gérer en catalogue (une centaine ou plusieurs milliers ?). En terme de gestion dans le back-office et d'infrastucture technique, cela peut faire une grosse différence.

Les outils marketing : il faut juste faire un peu de merchandising, ou il faut synchoniser un CRM complet ?

Les caractéristiques des produits et du marché ciblé. Le produit est-il simple à "vendre" en ligne, ou est-il complexe, si bien que cela va nécessiter des outils d'information, des outils de relation client ? On parle de produits physiques ou de produits virtuels (services, documents en téléchargement, etc)?

il faut une charte graphique sur mesure, ou l'entreprise peut contenter d'un template prédéfini ? Surtout pour les commerçants qui n'ont pas les moyens de se payer autre chose qu'une solution en SaaS.

Et bien sûr, les moyens financiers. Un candidat ayant de nombreuses compétences webmarketing, mais peu de budget ne pourra pas s'offrir une plateforme e-commerce à la mesure de ses ambitions. Situation inverse, je ne conseillerai pas une solution coûteuse à mettre en oeuvre à une personne qui a les moyens de se la payer, mais qui n'a, ni le besoin, ni les compétences pour en exploiter pleinement le potentiel.

Le sous-investissement technologique est une erreur qui peut être lourde de conséquence pour le bon développement d'un site, autant que pourrait l'être un sur-investissement. Immobiliser des ressources financières dans des outils qui ne sont pas exploités, c'est préjudiciable pour l'entreprise, surtout au démarrage.

Je pourrai encore poser quelques dizaines de questions dans le genre, qui auront toute une influence sur la décision finale...

Pour ceux que ça intéresse, j'ai commencé une liste des logiciels et solutions e-commerce existantes sur le marché français classé par typologie de projets pour lequelles elles sont le plus adaptées. Je vais l'enrichir au-fur-et-à-mesure de mes découvertes.

 

Autres articles sur le même sujet :

07:15 Publié dans Reflexions sur l'e-commerce | Lien permanent | Commentaires (17) | | | |  Imprimer

Commentaires

Très bien résumé comme souvent.
Maintenant quand on me posera la question sur la solution ecommerce idéale, je redirigerai directement sur cet article !

Autres paramètres à prendre en compte dans le choix : méthodes de paiement acceptées, possibilités d'évolution technique (multilingue...)

KRIS3D    04 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Merci pour cet article très juste et proche de la réalité que je vis au quotidien.

Nous sommes face à des personnes qui aimeraient des réponses "toutes faites" mais c'est malheureusement impossible car chaque projet / équipe / gamme de produit est unique.

Dans la mesure du possible j'effectue une comparaison avec le métier de mon client afin de lui montrer que lui aussi ne peut pas répondre une réponse "toute faite" pour bon nombre de ses clients.

Merci d'ajouter de l'eau à mon moulin.

Bonne continuation,
Pierre

Pierre    04 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec toi, c'est une question sans réponse. Chacun doit trouver chaussure à son pied ! Malheureusement, c'est moins facile que ce que le candidat e-commerçant pense.

Il y a deux façons de prendre le problème :

- "Ce n’est pas grave, je peux changer facilement" : la plupart des solutions e-commerce sont sans engagement, on peut donc changer facilement et rapidement. Mais d'un autre côté, on a fait un investissement sur un outil entre l'intégration des produits et la création de la charte graphique...
L'erreur typique : Choisir la solution la moins chère, une solution Open-Source (parce que c'est "gratuit") ou la promo du moment.

- "Il faut que ma solution e-commerce réponde à tous mes besoins présents, futurs et ceux auxquels je n'ai pas encore pensé..." : autant tout prévoir ! La dynamique de mise à jour de la solution est aussi importante pour pouvoir avancer et adapter sa boutique à ses futurs besoins. Mais pour autant, choisir une usine à gaz ne vous permettra pas de répondre à votre besoin naturel d'avoir une solution simple et rapide à mettre en place.
L'erreur typique : Choisir Magento parce que tout le monde dit que ca fait tout !

À mon avis, la vérité est entre les deux, et tu as donné dans ton article quelques clés qui permettront d'y voir plus clair.

Olivier / 42STORES    04 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Bien d'accord avec toi.
Après le 2ème question c'est ... combien ça coûte un site e-commerce.

Je pense honnêtement que lorsqu'on décide de monter une activité (web ou non d'ailleurs), l'investissement est nécessaire.

La solution effectivement est un des points importants mais ils y en a tellement d'autres.

Yoan De Macedo    04 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Je ne réponds jamais à cette question, car comme tu le sais, elle est "stupide" ! ;-)

Je préfère mettre les besoins de l'entreprise face au budget qu'elle est prête à consacrer pour réussir projet e-commerce, et l'orienter vers le meilleur type de solution.

Ludovic    04 septembre 2011

Il est important de cerner les besoins d'un client en revanche il est important aussi de savoir et d’informer le client de ces tarifications, la réalité est là et la crise aussi, il ne s'agit plus de dire il vous faut ça et ça, un client vous demandera rapidement le prix, par expérience. Donc oui il faut connaitre les besoins d'un client mais oui il faut savoir proposer de très bon service à moindre marge, c'est la dure réalité messieurs.

battlefield france    04 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

"il n'y a pas une solution e-commerce parfaite, mais des solutions adaptées à la configuration spécifique de chaque projet, sur la base de besoins qu'il faut définir AVANT de choisir"

C'est tout à fait exact... sauf que dans 95% des cas le porteur du projet n'a qu'une idée vague de ce dont il a (aura) besoin, même si pour lui "tout est carré". J'en connais qui se demandent à quoi sert un consultant e-commerce qui intervient en amont, la réponse est là

François    05 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Très bon résumé sur les sites e-commerce. Bien souvent les novices espèrent des réponses concrètent et courtes à ce sujet, mais impossible...

Arnaud    05 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Merci pour cet article sur les solutions e-commerce, car on s'y perds et c'est toujours difficile de trouver le logiciel adéquat....

Spas Chris    08 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Salut Ludovic,

Ca me rappelle quelque chose cet article ;)
J'y adhère mais je pense que tu fais l'impasse sur un point majeur : le nombre de commandes à traiter (estimé).
Peut-être l'englobes-tu dans le profil du projet / de l'entreprise ?

Pour moi, il est évident qu'au delà de + ou - 100 commandes/jour les problématiques de stocks, de réappro, le traitement de la chaîne des ventes, celle des achats, etc. pose d'énormes questions de synchronisation logicielle, d'efficience de traitement en général et bien d'autres questions majeurs. Ce seuil de commande - qui reste une indication - crée une véritable rupture entre une logique de "boutique en ligne" et celle de "solution e-commerce".
Et je remarque qu'on a trop souvent tendance à grouper tout cela sous la même appellation. Peut-être parce que la vision des consultants sur le web est très orientée front-office et ignore souvent la partie immergée de l'iceberg (le "commerce" dans e-commerce :)).

Pablo    09 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Bjr Pablo,

tu as tout a fait raison, mais volontairement, je ne vais pas sur ce point dans l'article car c'est une problématique de gros e-commerçant. Et ce profil d'entreprises n'en est plus à ce poser la question de la meilleure solution e-commerce. Elles ont une maturité suffisante pour aborder la problématique sous un autre angle.

L'article s'adresse exclusivement à des entreprises ou entrepreneurs qui se lancent et pour lesquels la réflexion n'a généralement pas besoin d'aller jusque là, car les 100 commandes par jour, c'est pas pour tout de suite !

Ludovic    09 septembre 2011

@hivernagepiscine,

il existe des extensions e-commerce pour joomla, si votre projet est light vous pouvez très bien modifier votre site vitrine en conséquence.

Kiro    11 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

"C'est tout à fait exact... sauf que dans 95% des cas le porteur du projet n'a qu'une idée vague de ce dont il a (aura) besoin, même si pour lui "tout est carré". J'en connais qui se demandent à quoi sert un consultant e-commerce qui intervient en amont, la réponse est là"

@François J'ai eu certains clients qui ne savaient pas trop ou ils voulaient aller, parfois ça a du bon, car ils se remettent en question plus facilement et évitent ainsi des erreurs grossières. Parcontre rien de pire que celui qui ne sait pas vraiment où il veut aller mais prétend le contraire...

formateur    14 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Une chose pas toujours claire, c'est le coût réel des solutions!? Entre celles qui projettent sur devis... ce qui est souvent rédhibitoire quand on se lance (en ligne), celles qui affichent des tarifs, souvent bas, mais qui apparemment changent en fonction de l'évolution du site (bande passante, nb de visites...), ce qui est assez trompeur et pas clair du tout... puis celles du type Wizi, 42 stores... ou le tarif évolue (%tage ou nb de vente) avec le site mais mais dont le coût est annoncé dès le début!
Pas simple, mais un critère intéressant serait de savoir quel est le ratio en pourcentage du coût de la solution sur le CA, c'est peut-être justement les solutions au %tage qui sont le plus claires!?!
Exemple: 20000 euros de CA chez wizi (par exemple) ça fait 1% soit 200 euros/mois... au moins c'est clair (est-ce trop cher?)! Est-il envisageable réellement de faire 20000e de CA avec une solution qui coûte réellement 25 ou 50 euros/m (??)!

Voilà un sujet pour les experts qui éclairerait bien des nouveaux ecommerçants, un comparatif réel des solutions (type saas ou OS avec agence), coût de la solution/CA...(hors solution qu'on installe soit même sans dev extérieur...)

jeanjac    23 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Un des problèmes reste aussi le démarrage et surtout la possibilité de prendre une solution e-commerce qui soit simple mais efficace et qui peut s'étendre en complexité si les besoins s'en font sentir. Malheureusement, on se retrouve souvent directement avec une usine à gaz hyper complexe qu'il faut gérer si l'on veut démarrer et que l'on a de l'ambition.

Lisa    26 septembre 2011 Répondre à ce commentaire

Super article.
Grâce à celui la et celui la http://www.ludovicpassamonti.com/archive/2011/09/03/logiciels-solution-ecommerce.html j'ai un peu mieux cerner les subtilités du e-commerce. C'est pas forcément évident de trouver des articles qui explique bien les choses quand on est plus ou moins novice...

Merci du partage.

Bonne journée

voiture occasion    16 novembre 2011 Répondre à ce commentaire

Etant développeur web, je suis assez d'accord avec cet article, cela ne sert a rien de chercher l'application parfaite car tout simplement elle n'existe pas, sinon ça se saurait!! Il faut plutôt se poser les bonnes questions (Quel est mon budget? Quels sont mes besoins réels? etc.. ) Il serait donc aberrant d'utiliser une application complexe a mettre en place et demandant beaucoup de ressource pour par exemple une simple boutique perso, enfin cela reste mon avis. Concernant mon expérience, j'ai pour ma part déjà utiliser Os-commerce dans les débuts puis je suis passé à Magento qui possédait une communauté beaucoup plus réactive.

credit en ligne    23 janvier 2012 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.