Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vos fournisseurs sont-ils vraiment prêts pour l’e-commerce ?

24 juin 2012Commentaires (12)

Un client e-commerçant me faisait part il y a quelques semaines de la galère que représente la gestion de son catalogue produits, à cause de... ses fournisseurs ! Le sujet du sourcing dans l’e-commerce est particulièrement importante et intervient très tôt dans la phase de préparation, principalement sous 2 angles :

  • L’angle financier, bien sûr, pour répondre à question cruciale de la rentabilité du business.  Quel niveau de marge vais-je pouvoir dégager avec la vente de ces produits ? Quels niveaux de remise vais-je pouvoir obtenir sur les volumes d’achat ?  Etc.
  • L’angle logistique, avec la question des délais de réapprovisionnent pour les e-commerçants qui travaillent avec des petits stocks, ou en flux tendu. Ce point est encore plus important pour les entreprises qui font du drop-shipping.

Sur ces 2 points, tous les fournisseurs savent généralement convaincre, rassurer, et s’adapter le cas échéant, car c’est du commerce standard. C’est la base de leur activité, et cela n’a rien à voir avec la vente à distance.

Mais il y a un point qui est souvent (très) mal géré et qui complexifie grandement le travail du e-commerçant au quotidien : la gestion des informations pour alimenter le catalogue produits.

A quoi allez-vous devoir faire face ? Petit extrait ... 


Constituer son catalogue produit

Les fournisseurs sont trouvés, votre site est presque prêt, il est donc temps d'intégrer votre catalogue produit via le back-office avec les informations obtenues auprès de vos fournisseurs. Sauf que :

  • Les descriptifs produits ne sont pas vendeurs, trop techniques, ou simplement nuls (Aaaah l’imagination débordante des industriels pour décrire leurs produits !)
  • Les visuels sont de mauvaise qualité, peu adapté pour la vente en ligne (Ooooh les magnifiques photos en basse définition fournies par le fabricant ! )
  • Les codes de classification ne sont pas les mêmes selon les fournisseurs. Il vous faut refaire une nomenclature intégralement.

Imaginez le travail que cela peut générer sur un catalogue d’à peine 1 000 produits !

1 000 fiches produits à ré-écrire  (en évitant le duplicate content, bien sûr…) + 1 000 photos à refaire, multiplié par le nombre d’angles de vues souhaités + vérifier 1 000 codes produits...

Et ça peut encore se compliquer. Car il y aura forcément des fournisseurs qui proposeront des supports différents, et un niveau d’information plus ou moins complet par rapport à votre besoin. Tous n’ont pas une BDD produit exportable en XML ou CSV. Vous aurez le choix entre des fichiers Words et des fichiers Excel mis à jour à la main. Certain sont encore au stade du catalogue papier (mais où est le  PDF ?) ! J’ai aussi vu / entendu du « lourd » :

  • Le CD-rom avec les photos produits en vrac, et les noms des fichiers qui ne correspondent pas à la nomenclature.
  • La récupération des visuels produits directement sur le site... en Flash. Impossible d’utiliser la fonction « Enregistrer sous ».
  • Les photos produits dans le document Excel. Ha ! Je vois… ça va être pratique pour les exporter en haute définition ...

 

Conclusion

Bref, vous aurez compris que la constitution d’un catalogue produit de qualité et facile à mettre à jour peut devenir une véritable unique à gaz en fonction des fournisseurs auxquels on s’adresse.

Il y a encore un problème de maturité chez eux par rapport aux besoin des e-commerçants, alors pensez-y tôt pour éviter de perdre beaucoup de temps dans la gestion du catalogue produit : vérifiez le format des données que vous allez récupérer pour alimenter votre catalogue produit. Plus vous avez de founisseurs différents, plus la préparation de cette étape prendra de l'importance.

PS : Cher lecteur e-commerçant, si cet article te rappelle quelque chose, n'hésite à partager ton expérience en laissant un commentaire.

22:47 Publié dans Conseils e-commerce, Reflexions sur l'e-commerce | Lien permanent | Commentaires (12) | | | |  Imprimer

Commentaires

Salut. Malheureusement je ressens totalement ces quelques points négatifs au quotidien dans mon activité. Vu que je vends sans stock, la pire problématique rencontrée, c'est le manque de photos, leur qualité exécrable tant au niveau des fichiers (taille, compression) qu'au niveau des prises de vue. Pour combler ce manque, il est souvent plus facile de solliciter les constructeurs que les fournisseurs qui eux n'en n'ont pas grand chose à faire. Mais ça prends un temps fou... Et c'est franchement rageant d'avoir fini les descriptifs et d'être en attente des photos !

Matherys    25 juin 2012 Répondre à ce commentaire

C'est effectivement une vraie problématique sur laquelle on peut vite passer au travers et/ou découvrir que les réassorts ne se passent pas comme prévu.

Je parlais justement de cette problématique la semaine dernière sur mon blog, ayant un seul fournisseur, Indien qui plus est : http://www.zandira.com/blog/fournisseur-unique

Zandira    25 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

C'est effectivement une problématique courante en e-commerce qui recouvre différentes réalités :

- Comment faire des fiches de qualité sur la base des données fournies par les fournisseurs ?
- Comment y passer le moins de temps possible ?
- etc.

Il existe des prestataires dans certains domaines d'activité qui vendent des bases de données produit. Si ça répond à l'impératif temps, ça répond moins à l'impératifs SEO.

En tout cas, c'est un sujet qui va et doit occuper pas mal de temps le e-commerçant.

Sylvain Guéguen    25 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Je travaille sur un projet ecommerce, avec plus de 2000 références, et un minimum de 5 fournisseurs. Problèmes rencontrés : les bases csv ou excel à retraiter pour les optimiser d'un point de vue référencement, les images à télécharger une par une, des fournisseurs qui ne proposent pas encore le Dropshipping, la réécriture des résumés et descriptions "produit" etc.
Il y a également un gros tri à faire ou les corrections dans certaines bases.
Beaucoup de temps passé juste pour de la saisie et de l'optimisation mais cela me parait obligatoire à l'heure actuelle.
Et je n'évoque même pas la création et optimisation des catalogues pour les comparateurs de prix...

Damien    25 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Les fournisseurs n'ont clairement aucune idée des contraintes du e-commerce.... et pas seulement pour la création du catalogue...

Les re-approvisionnements sont aussi de réels problèmes :
- produits commandés... mais pas encore fabriqués ! (jamais fabriqué, des fois...)
- produits obsolètes trop rapidement (fiches produits à refaire...)
- produits remplacés dans la commande (pas grave... en magasin tout se vend...)
- délais d'approvisionnement aléatoires...

Les achats sont toujours sous-estimés par les "wannabes" e-commerçants

Olivier / Atelier de Kitty    25 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour, je voulais moi aussi me lancer dans le e-commerce mais justement arrivé au catalogue j'ai tout arrêté car de toute façon, même si je l'avais terminé il aurait encore fallu procéder à une mise à jour régulière ce qui fait beaucoup plus de travail. Mais je me demande, n'y a t il vraiment aucun logiciel capable de nous faciliter cette tâche? Parce que le e-commerce ça ouvre tout de même de grandes opportunités d'élargissement et que c'est bête de renoncer devant ce (je dirais pas détail) premier frein...

trenditude    26 juin 2012 Répondre à ce commentaire

C'est en effet un élément déterminant ! On voit le web comme un "monde" virtuel mais il n'y a rien de pire qu'un fournisseur bancal. Tout se sait, tout se voit, tout s'opère parfois à des vitesses folles. Il vaut clairement mieux avoir moins de produits à vendre mais pouvoir faire confiance à ceux qui nous les fournissent que posséder une ribambelle de produits avec la multiplication de problèmes que cela peut engendrer.

Louis    03 juillet 2012 Répondre à ce commentaire

Bon, en même temps, si faire du e-commerce se limite à mettre en ligne un site sans avoir de produits derrière... et vouloir se reposer sur le ou les fournisseurs, c'est pas étonnant que les fournisseurs finissent par se lancer directement dans le e-commerce! cqfd...

Bref, le e-commerce c'est un peu tout et n'importe quoi... aussi!

burnou    09 juillet 2012 Répondre à ce commentaire

J'ai récemment aider un ami a faire sa boutique en ligne et le temps qu'on a mis pour pouvoir avoir des photos de qualité mais surtout qu'il propose des coffrets, le fournisseur est en panne d'un produit contenu dans le coffret et quoi faire alors. Le temps d'approvisionnement est trop long et c'est une perte de chiffre d'affaire pas négligeable.

Lea    19 juillet 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je travaille pour un grand groupe sur plusieurs catalogues industriels multilangues qui représentent pour l'instant 80000 articles (donc très techniques). Cela peut devenir très vite fastidieux et décourageant.
Les plus grandes enseignes, pour des raisons de budget ou d’effectifs, n'investissent pas encore dans la codification de leurs articles, d'autant plus que leurs bases de données sont très importantes et variées en terme de types de produits.
Ce sont d'ailleurs les petites structures qui fournissent les sources de données
les plus "propres" car d'une part le volume ou les catégories de produits sont moindres, de l'autre, elles s'adaptent aux exigences du marché, au comportement du client pour mieux vendre.
Ce que j'observe, c'est que le dialogue avec les fournisseurs (services IT ou marketing) est très souvent difficile. Les informations reçues ne correspondent pas (à environ 80% et je suis gentil !) à la demande initiale en terme de format, résolution, catégorisation, articles manquants, etc., ce qui oblige le copier/coller, la saisie, le détourage sur photoshop, pire, la correction des textes dont l'orthographe laisse à désirer, et je ne parle que du français.
Peut-être un marché à prendre. Pour cela, il faut au préalable une équipe sûre dédiée au contenu (Inde avec chef de projet d'ici) et faire vite car les informations peuvent très vite obsolètes, les fournisseurs changent également !
Pour répondre à Trenditude, le logiciel le plus élaboré nécessitera toujours la main de l’homme en amont.
On peut tester certaines astuces pour gagner du temps, macros excel, conversion PDF vers Excel avec PDF Converter Professional (le meilleur que j’ai testé à l’heure actuelle), antrenamer, ... tout ceci s'apprend sur le tas malheureusement.

Cordialement

kafex    08 octobre 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci pour votre blog,
Photographe, Graphiste, Journaliste, depuis 25 ans, j'ai l'opportunité de réaliser une étude de faisabilité, concernant un site de vente en ligne, "adossé", à un commerce existant, (fonctionnant très bien !)
L'idée est que je fournisse et suive le contenu visuel, évoluant dans le temps.
Bien sûr, aujourd'hui, je "nage" dans les problèmes prospectifs, du contenant. Car il faut le lancer cet objet virtuel !
Donc, OUI, dès la réflexion amorcée, il y a ce premier gros problème, (vu depuis les personnes qui TRAVAILLENT dans le magasin): "Comment faire pour avoir une liaison automatique, entre le logiciel très spécialisé stock et facturation, avec le logiciel d'e-commerce (...voire m-commerce)...?"
Pour le contenu, effectivement, il existe 10.000 produits à vendre et aucune photographie par les 100 fournisseurs ou distributeurs ! ! !
A observer tant d'exemples, sur le web, j'en conclus qu'hors les grandes marques, c'est les "petits" commerçants, qui font leurs bidouillages / gribouillages pour remplir textes et images "Packshot" (ou "achètent" des CD ...libre de droits... pour illustrer).
Chance pour ma pomme, les textes techniques des produits existent, par obligation gouvernementale française, et sont accessibles.
Il ne me reste donc, que 50 soucis à essayer de résoudre... Je continue à lire entre vos lignes.
Respects

Martial Maurette Photographe ...et autres    07 mars 2013 Répondre à ce commentaire

Je confirme : se procurer des informations de qualité est très compliqué surtout quand le nombre de fournisseurs est important. Je suis également à la recherche d'une solution dans l'obtention d'informations viables. Nous avons mis en place une base de donnée qui permet de classifier très précisément les produits. Malheureusement, les informations fournies sont souvent trop faibles mais on espère mettre en place assez rapidement ces informations en ligne.
L'idée : Référencer les produits des commerces de proximité :)

bougeo    23 avril 2013 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.