Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment réduire le coût d’un projet internet ou éviter les erreurs qui font déraper le budget ?

13 août 2009Commentaires (2)

cost-control.png

Le coût global d'un projet Internet se joue sur 3 phases majeures :

  • - La préparation du projet (définition des besoins, inventaire des ressources, choix des prestataires)
  • - La conception du site ou du dispositif (jeu-concours, email, ...)
  • - La gestion de la production

Un raté sur l'un de ces points, mais malheureusement trop souvent sur les 3 à la fois car le premier (la préparation) conditionne beaucoup le succès des phases suivantes, peut rapidement entrainer une dérive financière du projet, avec des conséquences désastreuses pour votre stratégie de communication sur Internet.

La plus courante est l'obligation de réduire ses ambitions sur la stratégie marketing et de ne pas pouvoir rentabiliser son investissement dans le délai prévu, voire de perdre de l'argent.
Avoir un superbe site qui vous a couté tellement cher que vous ne pouvez plus vous payer les services d'un référenceur, c'est comme se payer une Ferrari et ne plus avoir les moyens de mettre de l'essence dedans...

Voici donc un petit inventaire des principales erreurs à ne pas commettre.


Les erreurs qui coûtent cher au niveau du site internet
  1. Vous avez choisi vos prestataires sur la base d'un brief sommaire car vous n'aviez pas d'idée précise de vos besoins au moment ou vous l'avez rédigé. Dans son devis estimatif, le prestataire a donc logiquement pris une marge de sécurité pour ne pas mettre son bénéfice en péril en raison de certaines zones d'ombre. Mais il n'a pas réajusté son tarif au fur et à mesure que le projet se précise, et que les choses sont plus simples à faire que prévu... Par contre, dans le cas où votre projet nécessite plus de travail que prévu, il n'hésite pas à vous le faire remarquer, et mettre à jour son devis à la hausse...
  2. Des défauts de conception du site ou des oublis au niveau des fonctionnalités, peuvent engendrer du travail non prévus initialement par les prestataires graphiques ou techniques, et venir gonfler le budget au fur et à mesure que vous avancez dans la production du site.
  3. Vous pensez pouvoir faire certaines choses vous-même pour économiser de l'argent (par exemple, faire la conception du site, ou rédiger les textes) et vous vous rendez compte que vous ne pouvez pas le faire par manque de temps, ou d'expérience. Résultat, la production n'avance pas, et le prestataire récupère le travail au bout de quelques semaines en vous le facturant plein pot.
  4. Une mauvaise gestion de projet (de votre côte ou du côté du prestataire) fait perdre du temps, oblige à travailler plus que prévu, et vous coûte donc des ressources.
  5. Votre site a été développé dans un langage informatique en phase d'obsolescence, et ne permettra pas de faire facilement les évolutions que vous avez prévu à court ou moyen terme. Le moment venu, il faudra refaire tout ou partie du site pour pouvoir l'améliorer...
  6. Votre prestataire a choisi de développer votre site avec une technologie peu commune (licence, rareté des compétences, infrastructure technique spécifique) alors qu'il était possible de faire la même chose avec une technologie open source, universelle. Vous êtes donc obligé de passer par lui pour toute future intervention sur le site, car personne d'autre ne sait le faire, et les compétences rares coutent forcément cher...
  7. Vous avez des besoins fréquents de mise à jour de votre site mais il n'a pas été conçu de manière à ce que vous puissiez être autonome dans sa gestion au quotidien. Résultat, il faut faire appel à votre prestataire pour la moindre virgule ou photo à changer, et cela vous a déjà couté le prix du site au bout de 6 mois...
  8. Votre site n'a pas été conçu de manière a ce qu'il soit optimisé pour le référencement naturel, et vous devez le modifier (parfois lourdement) à la demande de votre prestataire en référencement. Le problème, c'est que vous n'aviez pas prévu cela dans votre budget...

 

Les erreurs qui coûtent cher en emailing

  1. Vous avez fait une mauvaise estimation du volume d'emails à traiter dans l'année. Vous aurez donc des frais de routage plus important que prévu. Si vous aviez sû cela avant, vous auriez pu négocier une remise sur le volume et faire des économie d'échelle. Situation inverse, vous aurez peut-être choisi une offre packagée comprenant le routage de 150 000 email alors que vous allez n'en envoyer que la moitié. Dommage, il y avait un package de 100 000 emails qui coutent 2 fois moins cher, mais vous avez déjà tout payé...
  2. Votre base d'emails interne a été collectée de manière aléatoire depuis des années. Elle est de mauvaise qualité, mais vous ne le saviez pas jusqu'à ce que vous fassiez votre premier email dont les résultats ont été catastrophiques... Un audit et un nettoyage de votre base aurai pu vous éviter d'envoyer quelques milliers d'emails pour rien, et de ne pas jeter de l'argent pas les fenêtres...
  3. Vous avez loué un fichier d'adresses de mauvaise qualité, car vous n'avez pas su juger de la qualité de cette base en posant quelques questions élémentaires au fournisseur.
  4. Vous travaillez avec un prestataire ne respectant pas la déontologie usuelle en matière d'emailing. Du coup, ses serveurs de routage sont blacklistés par les principaux fournisseurs d'accès et webmails du marché, et vos emailings n'arrivent jamais dans la boite de réception des destinataires.

 

Les erreurs en référencement

Le référencement est un domaine complexe où il existe de nombreuses arnaques pour les néophytes et bien choisir son prestataire de référencement est un vrai parcours du combattant. Les erreurs courantes sont :

  1. Achat d'une prestation qui ne correspond pas à ce que vous vous pensiez, ou qui se révèle inefficace. Dans les 2 cas, c'est de l'argent dépensé pour rien car la visibilité de votre site dans les moteurs de recherche ne s'est pas améliorée.
  2. Choix d'un prestataire qui utilise des techniques de référencement interdites. Vous étiez très content des résultats, jusqu'à ce que votre site soit blacklisté dans Google et que vous perdiez tout votre trafic, et du coup, une grosse partie de votre chiffre d'affaires si vous faites de la vente en ligne.

 

La liste des points à surveiller est encore longue. Vous l'avez compris, le chemin est semé d'embûches pour garder votre budget Internet au régime. A moins d'avoir déjà essuyé les plâtres sur d'autres projets, et d'en avoir tiré des enseignements, il y a de fortes chances de faire une erreur à un moment ou un autre qui vous coutera cher, ou tout simplement de ne pas arriver à vous payer tout ce que vous auriez aimé pour mettre en place votre stratégie marketing sur Internet.

Dès lors la question qui se pose est comment optimiser au mieux votre projet Internet sur les points importants afin de rationnaliser votre budget ?

16:21 Publié dans Conseils e-commerce | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |  Imprimer

Commentaires

D'une manière générale, pour que le projet ne dérape pas, il faut s'entourer de professionnels du secteur capables de bien cibler le besoin et offre une solution technique viable à long terme.

Mon Intranet    02 novembre 2009 Répondre à ce commentaire

j'ajouterai, que le projet repose sur
- un pilier fonctionnel
- un pilier graphique
- un pilier technologique

pour illustrer cela un lcient souhaite u site e-commerce graphiquement élaboré, en flash, avec visionneuse 360 du produit, avec possiblité de connecter a facebook, envoyer le produit à un pote, suggerer des produits similaire, .... bref

Bref, finalement sur quoi repose la rentabilité d un projet web, que les caracteristiques tant esthétiques que fonctionnelles ou technologiques soit en adéquation avec le budget / l'hypothèse de rentabilité. actuellement j emet des douts à ce qu'un client investisse dans le Flash 360 alors qu'il vend des bouteilles d alcool. le zooming suffit largement je pense. ensuite nous avons consu un site sobre qui a la demande pourra etre ahabillé d ici 1 an ou 2.

bcp de concepteur web charge bien la barque en debut de projet. je pense qu'il vaut mieux revenir 2 ou 3 ans de suite sur un projet et le faire grandir progressivement, plutot que de tout installer d'un coup.

3 avantages
- evaluer au fur et a mesure ce qui a permis le succes e la e-boutique.
- travailler dans le tempo du budget du client (de sa tréso etc...)
- le client aura t il el temps de maitriser et de tirer profit de tout ce qui a été installé.


qu'en pensez vous ?

Loïc    30 avril 2010 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.