Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Prendre une agence web ou un freelance pour créer son site e-commerce ? Comment faire le bon choix ?

13 avril 2010Commentaires (18)

banner.jpg

En ce moment, les projets de mes clients arrivent dans une phase délicate. La définition des besoins et la conception sont finies, il faut passer à la réalisation. Et donc pour moi, se profile la délicate mission de trouver les prestataires qui sauront répondre parfaitement à leur cahier des charges.

Une question se pose alors systématiquement : est-il préférable de confier le projet à une agence web ou à un freelance (voire à plusieurs freelances) ?

Les 2 possibilités ont des avantages et des inconvénients pour le client, mais ce qui va guider mon choix vers l'un ou l'autre, c'est la complexité du projet à réaliser, au regard de son budget et de ses propres compétences pour piloter le projet (et oui... il faut des compétences pour piloter un projet web... ).


Travailler avec une agence web ?

agence-web.jpg

Prendre une agence web, c'est le réflexe immédiat. Elle s'occupe de tout et livre le site clé main. Mais il y a un gros inconvénient pour la majorité des TPE/PME.

Je précise que je parle ici de vraies agences web, celles avec des chefs de projets, des webdesigners, des développeurs, des intégrateurs dedans,  celles qui font du conseil en conception, celles qui savent ce qu'est l'ergonomie d'un site, et qui ont des process de production. Je ne parle pas de celles qui ne sont que des structures commerciales pour vendre des sites internet à la chaine, sous-traités en Roumanie ou en Afrique du nord...

 

Les avantages

  • Un guichet unique pour toutes les compétences nécessaires à la création d'un site web. Le choix de l'agence permet de disposer d'une équipe pluridisciplinaire qui pourra vous accompagner à toutes les étapes de la création de votre site. Pour le chef d'entreprise qui n'y connaît rien ou qui n'à pas le temps, c'est un avantage énorme.
  • Une organisation et une méthodologie de production éprouvée : à partir du moment ou une équipe, même petite, va travailler sur votre projet, il faut de la méthodologie et des process de production qui visent à s'assurer que le projet va être géré efficacement et se finir dans le temps imparti (sinon ce n'est plus rentable pour l'agence). A vous la joie des réunions avec le chef de projet et des conférences téléphoniques pour faire le point. Vous allez pouvoir suivre étape par étape l'avancée de votre projet en toute transparence.
  • Un potentiel de travail effectif plus important. L'autre avantage d'avoir une vraie équipe, c'est que le jour où le chef de projet (ou le développeur) est malade, qu'il croule sous le travail, qu'il est en vacances, une autre personne peut potentiellement être affectée à votre projet pour ne pas prendre de retard. Les 2 peuvent aussi travailler en parallèle pour gagner du temps. Bref, avec une agence, le respect du planning est plutôt garanti.
    Et si un retard sur la livraison se profile quand même, l'agence peut aussi mettre les bouchées doubles en renforçant l'équipe (mais le plus souvent, elle fait la morte, et lorsque vous rappelez pour savoir ce qu'il se passe,  elle vous dira qu'elle attendait une confirmation de votre part sur le point 4 dans son derniers email - que vous n'avez jamais reçu - pour continuer à avancer).

 

THE inconvénient

  • Les agences ont TOUJOURS un coût global plus élevé qu'un freelance. Au delà des considérations liées à la politique commerciale de l'agence (notoriété, références clients) et sa situation (Paris ou province), il y a une raison très simple à ce surcoût. Même quand elles sont petites, ce sont des structures qui ont beaucoup de frais fixes (frais de constitution, loyer des locaux, frais administratifs, salaires, ...) qui se répercutent automatiquement dans le coût de leurs prestations.

 

Travailler avec un freelance ?

Faire appel à un freelance pour créer son site internet n'est pas une chose aisée car cela revient à mettre le succès d'un projet entre les mains d'une seule personne. Pourtant, le freelance peut s'avérer une excellente solution dans beaucoup de cas.

freelance-web.jpg

Les avantages

  • La satisfaction client est son letmotiv. Personne ne souhaite se retrouver avec des clients mécontents en fin de prestation, mais le freelance peut encore moins se le permettre. Son activité repose quasi exclusivement sur un bon bouche à oreille qu'il a durement acquis au bout de plusieurs années de travail. Il n'a pas les moyens de faire de la pub payante donc il mise tout sur vous qui avez des amis et un réseau professionnel. Un client mécontent qui peut ruiner sa réputation est une situation qu'il ne peut pas se permettre. Il fera donc son maximum pour vous donner satisfaction.
  • Une  relation directe avec celui qui à les mains dans le cambouis. Votre entreprise est en contact direct avec celui qui façonne votre site et lui donne vie. Il est plus souple et plus réactif pour faire des ajustements. Voire, il est pro-actif car comme il pense « efficacité » pour finir votre projet dans les délais, il n'hésitera pas à vous appeler au moindre problème, ou pour vous proposer des alternatives à vos besoins initiaux.
  • Un coût très avantageux par rapport à une agence web. Situation inverse de l'agence, le freelance à des charges fixes faibles car il travaille chez lui, sur son matériel personnel, il n'a pas d'employés. Là ou une agence propose un tarif/jour minimum à 600€, le freelance est à 400€/jour, voire moins. Sur un projet qui nécessite 15 jours de travail, la différence n'est pas anodine.
  • Le freelance à des horaires très flexibles. Autres conséquence du travail à domicile (et je sais de quoi je parle...) le freelance ne compte pas ses heures. Tous les freelances que je connais personnellement travaillent régulièrement jusqu'à minuit et plus, pour répondre à une demande urgente d'un client, ou pour terminer un projet. La satisfaction client revient sur le devant de la scène !

 

Les inconvénients

  • Le freelance ne maitrise souvent qu'une partie de la chaine de production d'un site. Le problème pour réaliser un site, c'est qu'il y a 2 compétences nécessaires et incomprésibles : le webdesigner et le développeur/intégrateur. Et je n'ai de cesse de le répéter, les métiers du web sont devenus tellement pointus qu'il est impossible d'être bon en tout.
    Certes avec l'apparition des CMS et des templates graphiques, nombreux sont les freelances qui peuvent « gérer » intégralement la réalisation d'un site de petite envergure, mais dès vous voudrez allez dans de la personnalisation un peu poussée, un site e-commerce sous Prestashop ou Magento, ça risque de se compliquer...
    La solution consistera donc à faire appel à 2 freelances, chacun spécialisé dans les domaines cités précédemment. D'ailleurs de nombreuses petites agences se créées par la rencontre d'un webdesigner et d'un développeur. Mais se pose alors la question de la gestion de projet pour faire travailler efficacement ces 2 énergumènes.*
  • Son temps de travail à vous consacrer est limité. Le freelance à beau travailler sans relâche, ses journées ne sont pas extensibles, et il a probablement d'autres clients à s'occuper. Comme il est seul à travailler sur votre site internet, si un gros projet avant le votre prend du retard, c'est toute la machine qui peut dérailler.

Maintenant que vous savez un peu mieux à quoi vous attendre avec chacun des « profils », il faut faire un choix.
"OK, c'est clair, mais par rapport à mon budget, qu'est-ce qui est le mieux ?"

 

Mon avis sur la question

Pffff... , on a beau bien expliquer les choses, c'est toujours le niveau du budget qui dicte l'orientation vers le type de prestataire car une PME ou un créateur de projet n'a presque pas de marge de manœuvre financière.

 

Vous avez 10 000 € et plus ?

L'agence web est toute indiquée pour travailler dans des conditions optimales. Pour ce budget, vous pouvez espérer une prestation intégrale et un accompagnement à la hauteur de vos exigences.

Si vous voulez sécuriser votre investissement, vous pouvez aussi envisager l'accompagnement par un consultant pour vous aider à choisir une agence web proposant le meilleur rapport compétence-prix. Le niveau de votre budget en vaut la chandelle.

 

Vous n'avez pas 10 000 € (mais plus de 5 000 € quand même) et vous voulez quand même un super site d'e-commerce

Forcément, il y a en toujours qui veulent le beure et l'argent du beurre ! :-)

Une entreprise qui n’a pas 10 000 € pour réaliser son site d’e-commerce pourra difficilement faire appel à une agence web digne de ce nom. Généralement, l'entreprise  sera « réduite » à consulter de petites agences qui ne pourront pas toujours réunir tous les avantages décrit ci-dessus.
En plus, si le budget dépasse en cours de route l’enveloppe initialement prévue pour une raison X ou Y (si, si je vous assure que c’est possible…),  le projet peut être gravement compromis sur le court terme (comment ça il faut taper dans le budget prévu pour le webmarketing ???). En sachant chercher et avec un de la chance, on peut tout de même espérer dégoter une perle.

Sinon, il y a une alternative possible que je mets souvent en place pour mes clients : travailler avec 2 freelances (1 webdesigner  + 1 développeur/ intégrateur).

Mais dans ce cas, je vous conseille fortement de vous faire accompagner en plus par un chef de projet qui va travailler avec vous sur la préparation et la conception du site, pour vous trouver les 2 freelances de vos rêves, et piloter le projet afin de tenir les délais et garantir le résultat. Cela revient à créer votre agence web sur-mesure, avec des personnes spécialisées dans leur domaine, mais avec des coûts très compétitifs.

 

Vous avez moins de 5000 €

Là ça se complique vraiment... les seules offres d'agence web que vous pouvez vous offrir pour ce budget sont des packages boutique e-commerce à X €/mois pendant 3 ans, peu personnalisables, avec un rendu souvent amateur et un coût prohibitif dans la durée. Et vous ne voulez pas ça...

En dessous de 5 000 € pour des sites vitrines standard ou des petits sites d'e-commerce personnalisés, travailler avec un freelance permettra d'avoir un beau produit fini pour un budget raisonnable. Par contre, il convient de prendre quelques précautions dès le départ avant de se lancer dans l'aventure avec un freelance :

  • en ficelant bien son projet en amont avec un cahier des charges précis, et un brief créatif  bien structuré,
  • en dégageant du temps pour s'impliquer dans son projet.

 

En dernier ressort, faites une croix sur votre site sur-mesure et optez pour une solution hébergée renommée (plateforme d'e-commerce en SaaS) comme il en existe des dizaines sur le marché (Oxatis, Rentashop, 42stores, Wizishop, pour les plus connues). Il vaut mieux commencer petit que de ne rien tenter du tout.

 

Dans tous le cas, n'oubliez pas que trouver un bon prestataire web est souvent un jeu de roulette russe quand on ne baigne pas dans le milieu. Lisez ces quelques conseils pour vous aider à évaluer les compétences d'une agence web qui retiendrai votre attention.

Et enfin, une petite pause d'humour sur le blog de Capitaine Commerce qui dépeint de manière très caricaturale les webdesigners et développeurs, mais les clichés sont parfois vrais...

 

Pour ceux que le débat passionne, vous pouvez lire les nombreux commentaires suite à cet article sur le blog du Capitaine Commerce.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec votre réseau, ou abonnez-vous au flux RSS / à la newsletter pour être informé de la parution des prochains articles.

09:00 Publié dans Conseils e-commerce, Reflexions sur l'e-commerce | Lien permanent | Commentaires (18) | | | |  Imprimer

Commentaires

Super article !

Concernant le Freelance : "La satisfaction client est son letmotiv", je suis tout à fait d'accord ;)

Les 2 liens sur Capitaine Commerce sont excellents aussi.

Yan.k    25 mars 2010 Répondre à ce commentaire

Rt sur twitter !

Luc    25 mars 2010 Répondre à ce commentaire

Un bon freelance ou une mauvaise agence web (et inversement)?

Sinon pour les petits budgets, il y aussi des boites qui vendent des solutions clés en main à base de CMS. Ça peut être une solution pour démarrer.

Audiofeeline    25 mars 2010 Répondre à ce commentaire

Même si mon statut pro n'a rien du freelance, je suis pourtant bien tout seul et je suis intégré depuis toujours dans des process d'agence.
Tout ça pour dire que l'un n'est pas incompatible avec l'autre.
Par contre, c'est clair que ma tâche est largement plus restreinte que lorsque j'agis en solo.
Sur le point de la satisfaction client, je plussoie également.

LaurentB    31 mars 2010 Répondre à ce commentaire

@yan K + Luc : merci !

@audiofeeline : oui, je n'ai pas abordé le sujet des solutions SaaS, qui sont une alternative possible pour démarrer et tester un concept d'e-commerce sans être trop exigeant ou ambitieux. Mais même avec ces solutions, dès que l'on veut un site avec plus de personnalisation que les fonctions de base, il faut rentrer dans une prestation de type agence et ça chiffre tout de suite dans les 2000-3000 euros en plus du forfait mensuel.

@LaurentB : bien évidemment, être indépendant n'est pas incompatible avec le fait d'avoir des process dignes d'une agence. Moi le premier, j'applique des recettes apprises lors de mes 7 ans en agence web qui permettent de structurer et piloter mes projet clients de manière beaucoup plus efficace qui si je n'avais pas cette expérience.
La rigueur de l'agence web + la flexibilité du freelance, c'est peut-être ça la formule magique ? ;-)

Ludovic Passamonti - Consultant web et e-commerce    01 avril 2010 Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec le fait que la motivation est le leitmotiv du freelance.
Et que la relation freelance-client est bien meilleure que celle agence-client, car elle est plus directe (donc plus efficace) mais aussi plus humaine (et donc plus intéressante) à mon avis.

Consultant référencement    03 avril 2010 Répondre à ce commentaire

Effectivement tout a fait d'accord le fait que c'est le budget qui décide et que aussi un freelancer ne pourrait pas gérer de gros projets d'une complexité une peut élevé. en ce qui me concerne je travail en freelance depuis 2 ans et je me retrouvait avec ce problème et donc j'ai pensé pour fondre une team freelance avec toute les compétence nécessaire un développeur, un web designer, un ergonome et un réferenceur et donc on gagne plus de confiance et les clients peuvent avoir un accompagnement pro dans leurs projet peut importe leur niveau de complexité

Simolewestside    14 mai 2010 Répondre à ce commentaire

Dès lors que l'on veut vraiment une solution complète, il vaut mieux se tourner vers une agence web. Référencement, ergonomie, arborescence, zoning, maquettes, intégration, développement, gestion de projet, hébergement... Les qualités requises sont très nombreuses. Dur de trouver un freelance qui soit expert dans tous les domaines. En cumuler plusieurs peut tout de même être une bonne solution pour les projets de petite taille.
Ceci dit, je pense que le choix entre un freelance et une agence web se fait pratiquement dans tous les cas sur un seul facteur : le budget ! Beaucoup d'entrepreneurs tombent des nu lorsqu'ils reçoivent des devis d'agences à 5 chiffres, mais c'est la réalité du marché. Le temps, l'implication et les compétences ça se paye. Mais c'est un investissement pour la réalisation d'une communication, qui peut vite donner lieu à un retour sur l'investissement.

Agence web Wype    18 mai 2010 Répondre à ce commentaire

Très bon article (et très bon site!), cependant je suis juste choquée par la partie "Tous les freelances que je connais personnellement travaillent régulièrement jusqu'à minuit et plus". Je suis graphiste indépendante, mariée et mère de famille, je fais des horaires de bureau et je gagne ma vie. Je n'aime pas qu'on parle du freelance comme d'une personne corvéable à merci et qui n'a pas de vie. Je peux vous dire que chez moi, le client peut toujours essayer d'appeler à 22h ou le week-end, il ne me trouvera pas et c'est bien normal. Je considère que ceux qui disent travailler jusqu'à minuit ou 2h pour y arriver : soit exagèrent, soit sont bien mal organisés (ou encore ils sont jeunes et célibataires ;) )

Caroline    17 septembre 2010 Répondre à ce commentaire

Hum... il y a 1 point très négatif quant au choix d’un freelance versus une agence Web c’est la question de la pérennité de la relation.
Une agence Web établie en société offre de ce point de vue plus de garanties que le freelance qui peut disparaître du jour sur le lendemain et ne plus donner signe de vie à ses clients : j’en ai un sur le bras en ce moment qui s’est fait lâcher par son prestataire indépendant et qui n’a même pas les codes d’accès à son site !

Créations sites internet Normandie    13 janvier 2011 Répondre à ce commentaire

Je trouve l'article intéressant. Par contre je ne suis pas d'accord sur tout. Il existe des différences entre un freelance et une agence, nous sommes d'accords. Mais il ne faut pas oublier qu'un freelance comme une agence reste des êtres humains.
Dans l'article on a l'impression qu'un freelance à un profil bien déterminé. Les traits donnés d'un freelance me paraissent être un peu généralisés.
Par exemple : vous parlez d'organisation et de méthodologie éprouvée. Un freelance ne peut pas avoir une méthodologie ? N'existe t il pas des agences ou c'est le bordel ?
Vous dites qu'un freelance ne peut pas se permettre d'avoir un client mécontent. Mais une agence web peut elle se le permettre ? La satisfaction client devient vraiment très importante c'est d'ailleurs pour cela que la e-reputation connait un fort succès ces dernières années.
Un freelance n'a pas les moyens de faire de la pub payante. C'est surement vrai dans beaucoup de cas, mais est-ce le seul moyen de se faire connaître ?

"Le freelance ne maitrise qu'une partie de la chaine" : Je suis d'accord qu'il est difficile de tout maitriser, mais en fonction des projets cela est possible.
N'existe il pas des gens très doués capables d'être performants dans des domaines différents. Ce n'est peut être pas la majorité.
Je ne suis pas d'accord avec cette segmentation des métiers. Je connais des gens qui sont experts dans plusieurs domaines, pour une simple et bonne raison c'est qu'il ne cesse de continuer d'apprendre. Ensuite, ce qu'il manquera c'est surtout le temps pour appliquer toutes ces connaissances à un projet.

blog marketing    09 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour à tous,

Je confirme, article bien intéressant ;) Par contre, avant de confier son site à une agence web ou à un freelance, il serait bon de voir ses résultats en amont ( style "Nos prestations, nos références, nos clients, ..." ) et voir s'ils ont déjà travaillé sur le même type de site, ou sur une thématique proche.

Positionner un site sur "plombier dans les deux sèvres" et un autre sur "site de rencontre" n'est pas le même challenge...

Il y a des agences web en 1ere page sur "référencement" ( avec Google.fr ) mais qui peuvent ne pas avoir les compétences requises pour propulser votre site assez haut ( surtout pour des budgets de plus de 5000 euros ).

J'en ai fait l'expérience avec 3 boites ( total de 24.000 euros TTC sur l'année ) à qui j'avais confié 3 sites différents ( en 2007 et 2008 ).

Résultats très moyens ( pas de requêtes visées dans les 3 premières pages et cela après 1 an de prestations pour chacun des 3 sites ).

Donc il faut toujours faire bien attention avec qui on souhaite travailler et voir leurs résultats sur des thématiques données.

dépannage informatique    21 mai 2011 Répondre à ce commentaire

Une solution intéressante peut être aussi le freelance chef de projet qui a de bonne connaissances techniques, notamment en intégration, et qui s'entoure de prestataires de confiance à qui il demande un complément de travail : graphique, développement, référencement pour ce qu'il ne maitrise pas à fond.
Mais cela doit être assez rare sur le marché...Dans ce cas, c'est le bouche-à-oreille qui devrait jouer s'il est bon ?

zanskar    07 juin 2011 Répondre à ce commentaire

Très bon article merci pour les infos...

Pub    18 juillet 2011 Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Pour ma part je trouve également très choquant de conseiller aux porteurs de projets de privilégier les freelances afin de bénéficier de tarifs attractifs et des horaires souples !

Travailler jour et nuit et passer le double du temps vendu au client revient a considérer qu'il est acceptable de facturer uniquement x % du temps passé (et donc être partiellement bénévole)...

En résumé si quelqu'un veut lancer son site web pour pas cher vous recommandez de profiter d'un manque d’expérience pour évaluer le travail et donc ne payer qu'une partie du temps passé réellement et bénéficier de tarifs très bas car sans charges...

Il y a plus rapide dans ce cas : sous traité en chine... (ils travaillent 20h par jour et sont payés 10 €)

Si l'ensemble de l'économie fonctionnait sur ces principes ce serait critique...

marc    26 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc,

vous déformez "quelque peu" mes propos. A aucun moment je conseille d'exploiter un freelance pour les raisons que vous évoquez. Quand je dis qu'un freelance "ne compte pas ses heures", ca ne veut pas dire qu'il ne les facture pas !
Je dis simplement que les freelances sont plus libres dans l'organisation de leur travail et n'ont pas des horaires de fonctionnaire.

Vous êtes freelance ? Vous avez l'impression de souvent sous facturer vos prestations ? C'est peut-être une erreur de stratégie commerciale en amont, ou d'appréciation des projets de vos clients, mais certainement pas la volonté du client de vous exploiter.

Quand à l'avantage prix, désolé mais c'est une réalité. Si vous connaissez des agences web en France moins cher que des freelances, je veux bien avoir des noms... pour ne jamais travailler avec ! Je suis le 1er partisan du "tout travail mérite salaire" et je sais ce que coûte une prestation de qualité pour faire un site e-commerce.

Cdt,

Ludovic    26 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour Ludovic

En effet je ne dis pas que vous incitez les clients a délibérément exploiter les prestataires, mais lorsque le seul critére de selection devient le prix (comme vous le soulignez avec raison) conforter le client dans ce sens me semble contre productif si c'est en justifiant ça par la souplesse des horaires et un tarif plus bas.

Car au final si toutes les heures sont facturée la seule différence tarifaire se fait sur le prix jour (qui n'est pas si importante, 600€/jour par les temps qui courent se fait rare..), mais je vous l'accorde peut être intéressant pour un petit budget (sous réserve d'une qualité équivalente).

Mais l'aspect "travailler le soir et les weekend" me semble comme le dis "Caroline" être une régression sociale, habituer les clients a ce mode de travail n'est pas très sain pour le secteur (a quand les supermarchés ouvert 24/24h et 7/7j...)

Mais je tiens a rajouter que votre article a la mérite de poser clairement les problématiques, et comme vous le dites très bien l'aspect "contexte du projet" est primordiale, il est inutile d'investir lourdement pour tester un concept mais dés lors que le projet constitue le lancement d'une véritable activité je conseille aux porteurs de projets de bien peser tous les enjeux du choix du prestataire et donc de la solution mise en place (choix technos, design, ....), il y chez les freelances comme les prestataires des bons et des mauvais mais essayons de faire comprendre que le prix ne peut être le seul critère pour jeter les fondations d'un projet a succès !

marc    26 juin 2012 Répondre à ce commentaire

Bonjour Ludovic,
Article utile et pertinent, tant pour les freelances que pour les porteurs de projets! Rien à redire sur ton article pour ma part ;)

JR    04 février 2013 Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.